Liz Truss, l'éphémère Première ministre britannique

Les partis pris : "Liz Truss, 44 jours et puis s'en va", "Le 49.3, pas si grave" et "Nucléaire, la grève à effet différé"

Publié le 20 octobre 2022 à 19h31
JT Perso

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Tous les soirs, Jean-Michel Aphatie, François Lenglet et Abnousse Shalmani donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI.

C'est un record absolu. Liz Truss a démissionné après avoir tenu 44 jours au poste de Première ministre. Selon Abnousse Shalmani, "tout s'est joué le 23 septembre, quand son ministre des Finances, Kwasi Kwarteng, a annoncé ce plan économique". Par ailleurs, en Italie, Silvio Berlusconi est pressenti pour participer au prochain gouvernement de coalition italien. Seulement, dans un enregistrement, ce dernier dit avoir renoué avec Vladimir Poutine. Et de son côté, Giorgia Meloni a fait savoir dans un communiqué que "l'Italie fait pleinement, et la tête haute, partie de l'Europe et de l'alliance atlantique. Quiconque n'est pas d'accord avec cette pierre angulaire ne peut faire partie du gouvernement". Pour Abnousse Shalmani, "On n'est même pas sûr qu'on va arriver à un gouvernement qui va tenir deux semaines dans ces conditions-là", a-t-elle conclu.

C'est la première fois que cela arrive sous la présidence d'Emmanuel Macron. Le Gouvernement a fait usage du 49.3 pour l'adoption du budget 2023. L'article pourrait encore être utilisé pour le projet de loi de financement de la sécurité sociale. Jean-Michel Aphatie estime que cela n'est pas si grave, car "l'opinion publique s'en moque un petit peu". Il pense également que "ce n'est pas brutal, parce que c'est constitutionnel". Par contre, il conclut sur le sujet de la réforme des retraites, en précisant que l'appel au 49.3 "risque d'être une autre chanson".

Des personnels de maintenance sont en grève dans des centrales nucléaires. Ces initiatives reconductibles viennent impacter le calendrier de remise en état du parc nucléaire. "C'est une grève dont on ne voit pas les effets tout de suite (...) elle menace de conséquences en cascade et ça peut revenir au pire moment, qui sera le pic du froid cet hiver", selon Pascal Perri. "Pour le moment, la grève est invisible, mais de grosses conséquences sont possibles juste après le passage du père Noël" a-t-il conclu.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info