Les retraites, le dossier explosif du second mandat d'Emmanuel Macron

Les partis pris : "Liz Truss, déjà en échec", "Retraites, E. Macron perd ses nerfs" et "la Belgique, nouveau narco-État"

Publié le 27 septembre 2022 à 19h34
JT Perso

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Tous les soirs, Jean-Michel Aphatie, François Lenglet et Abnousse Shalmani donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI.

La Grande-Bretagne est au bord de "l'abîme financier", selon François Lenglet. "Liz Truss a présenté, par la voix du nouveau ministre des Finances Kwasi Kwarteng, un budget qui témoigne de ses orientations politiques. Tous les deux ont voulu jouer aux apprentis Thatcher en baissant les impôts de façon extrêmement importante, 45 milliards de livres qui ne sont pas financés. Les investisseurs craignent la faillite du Royaume-Uni, qu'il ne puisse pas rembourser à l'heure dite les prêts qu'il a contractés. Conséquence, l'effondrement de la livre sterling à un plus bas historique, 1,03 par rapport au dollar, et la montée des taux d'intérêt à long terme", explique-t-il.

Hier en Conseil des ministres, le projet de réforme des retraites "a plombé l'ambiance". Selon le Parisien, "c'est en tout cas un Emmanuel Macron des mauvais jours qui a ouvert les discussions". Le chef de l'État a déclaré qu'"il n'est pas question de refaire le débat sur le bien-fondé de cette réforme. Cette question, elle a eu lieu pendant la campagne présidentielle, [...] je me suis engagé à réformer les retraites, je le ferai". Pour Jean-Michel Aphatie, "celui qui a vraiment énervé Emmanuel Macron, c'est Édouard Philippe". "Décidons vite [...] Nous n'avons pas besoin de rajouter des hésitations à un sujet qui est déjà compliqué, me semble-t-il", a déclaré l'ancien Premier ministre lors de la journée parlementaire du MoDem dans le Morbihan, samedi dernier.

Le ministre de la Justice belge, Vincent Van Quickenborne, a failli dans la nuit de jeudi à vendredi. Une enquête judiciaire a été ouverte. Et très rapidement, quatre suspects, entre 28 et 50 ans, ont été arrêtés aux Pays-Bas. Leur transfert vers la Belgique a été demandé. Selon Abnousse Shalmani, "la Belgique et les Pays-Bas, c'est le nouveau Medellín". "Si Monsieur Van Quickenborne est particulièrement visé, c'est qu'il a réussi à signer un traité d'extradition avec les Émirats arabes unis en 2021", explique-t-elle.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info