Le WE

Les Russes sont-ils rattrapés par les sanctions économiques ?

Publié le 24 septembre 2022 à 20h21
JT Perso

Source : JT 20h WE

Ces derniers mois, les Occidentaux ont cherché à faire pression sur l'opinion publique russe notamment avec les sanctions économiques. Ont-elles eu un effet sur le quotidien et la résistance des habitants ?

Dans la colossale Moscou, après sept mois de conflit, sept mois de sanction, la vie quotidienne semble inchangée, à quelques détails près. Dans ce supermarché, par exemple, l'inflation atteint 15 %. Les produits de base comme les pâtes sont les plus touchés. "Oui, ça augmente. Avant les pâtes ordinaires coûtaient 70 roubles, aujourd'hui, c'est plus de 100 roubles", affirme une mère de famille.

Un autre changement dans la vie quotidienne des Russes. Les marques occidentales sont devenues de plus en plus rares. À cause des sanctions économiques, des centaines d'entreprises américaines ou européennes ont déjà quitté le pays. Alors, la Russie tente à chaque fois de trouver des solutions de rechange. Dans ce nouveau McDonald's russe, par exemple, rien n'a changé à l'intérieur, même décoration, même emballage, avec des burgers légèrement plus chers. Les cafés Starbucks ont connu les mêmes sorts. Ils sont rebaptisés Stars Cafés, avec un nouveau logo copié sur l'ancien.

Globalement, l'économie russe résiste, grâce aux revenus records fournis par les hydrocarbures vendus désormais à la Chine ou à l'Inde. Avec 158 milliards engrangés en six mois, l'État peut soutenir les entreprises en difficulté. Mais des secteurs entiers sont déstabilisés comme l'industrie automobile. On ne produit presque plus de voitures neuves en Russie et les pièces détachées coûtent très cher. Toyota a fermé ses usines vendredi, Renault a quitté les lieux il y a quatre mois. En un an, la production de voitures en Russie a chuté de 96 %.

TF1 | Reportage J. Garro, G. Parrot


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info