Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Les villes ukrainiennes sous les bombes russes

Publié le 8 mars 2022 à 13h01, mis à jour le 8 mars 2022 à 18h54
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans la nuit de lundi, alors que la Russie promettait un cessez-le-feu, la ville de Soumy a été la cible de bombardements. Au moins, 21 personnes ont été tuées.

Ces bus vont enfin permettre aux habitants de Soumy de quitter la ville. Il faut faire vite, car ils n'ont que quelques heures avant la fin du cessez-le-feu. Le convoi prend la direction de Poltava, en terre ukrainienne. Un périple de 350 km. Mais certains habitants comme Marina refusent de partir par ce corridor. "Hier, certains trajets ont été visés par des tirs russes. On n'a aucune confiance. Ça fait vraiment peur", se plaint-elle.

Dans la nuit de lundi, la ville s'est de nouveau retrouvée sous le feu de l'artillerie russe. Des frappes aériennes sur des immeubles d'habitation ont tué plus de 20 personnes. Un cessez-le-feu a été annoncé ce mardi par les autorités russes dans les villes de Kiev, Soumy, Kharkiv, Tchernihiv et Marioupol.

Mais les couloirs humanitaires proposés font toujours l'objet de désaccords. En effet, quatre d'entre eux conduisent les civils vers la Russie et la Biélorussie. Impensable pour les autorités ukrainiennes. Alors que de nombreux Ukrainiens se réfugient à l'Ouest, les bombardements frappent maintenant des villages, jusque-là épargnés, à 20 km d'Odessa.

TF1 | Reportage L. Merlier, E. Lefebvre, A. Pocry, E. Fourny


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info