Liban : les crises multiples s'amplifient, notre reportage à Beyrouth

Publié le 3 novembre 2021 à 13h14, mis à jour le 3 novembre 2021 à 15h41

Source : JT 13h Semaine

Les Libanais vivent en ce moment l'une des pires crises de leur histoire. Il leur est difficile de se nourrir, les coupures d'électricité sont quotidiennes et les produits de base sont hors de prix.

Avec un pays désormais en banqueroute, se nourrir est devenu au Liban un combat de tous les jours. Dans les épiceries, il y a deux fois moins de denrées en raison de la flambée des prix de vente. Les produits frais sont quasiment devenus des biens de luxe. Même les packs d'eau ont vu leur prix multiplié par six. L'essence, lui, représente huit fois plus de son prix d'avant, soit huit euros le litre.

La monnaie libanaise s'étant écroulée, se procurer du gasoil sur le marché international est devenu hors de prix pour les stations essence. Pour un plein, il faut donc casser sa tirelire et ce sont les automobilistes qui en payent les conséquences. Ils sont obligés de réduire au minimum leurs déplacements.

L'électricité est un autre problème avec des coupures quasi-permanentes. Selon ce pharmacien, le courant fourni par l’État ne dure que deux heures maximum. À cause de la crise, les pénuries de médicaments se font aussi ressentir. Au Liban, désormais, 80 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info