Lula "certain" que Bolsonaro a fomenté la tentative de coup d'État au Brésil

Publié le 3 février 2023 à 7h28

Source : JT 20h Semaine

Ce jeudi, Lula a accusé de manière très directe son prédécesseur d'avoir organisé l'insurrection du 8 janvier.
Des milliers de partisans de Bolsonaro, mécontents de la défaite de leur chef à l'élection présidentielle, ont envahi et saccagé le palais présidentiel, le Congrès et la Cour suprême.

Pas de doute pour le président brésilien. Ce jeudi, Luiz Inacio Lula da Silva s'est dit "certain" que l'ex président d'extrême droite Jair Bolsonaro était le cerveau derrière l'attaque des édifices gouvernementaux de Brasilia le 8 janvier, et qu'il cherchait ainsi à réaliser un "coup d'État". "Aujourd'hui, je suis conscient et je le dis haut et fort : ce citoyen (Jair Bolsonaro, ndlr.) a préparé le coup d'État", a déclaré Lula dans une interview accordée à la chaîne de télévision locale RedeTV! 

"Je suis certain que Bolsonaro a participé activement à cela et essaie encore d'y participer", a ajouté Lula, interrogé sur le rôle de l'ancien président dans ces événements. "Ils voulaient faire cette pagaille le 1er janvier, mais ils ont réalisé qu'ils ne pouvaient pas le faire parce qu'il y avait trop de policiers et trop de gens dans les rues", a ajouté Lula. Ces déclarations du chef de l'État interviennent le même jour que celles du sénateur Marcos do Val, qui a assuré avoir participé à une réunion avec l'ex-président où il était question d'empêcher l'arrivée au pouvoir de Lula. 

Bolsonaro pas prêt de rentrer au Brésil

Le 8 janvier, des milliers de partisans de Bolsonaro, mécontents de la victoire de Lula sur son rival d'extrême droite lors de l'élection présidentielle, ont envahi et saccagé le palais présidentiel, le Congrès et la Cour suprême. Un juge brésilien a décidé d'inclure l'ex-dirigeant, qui a quitté le Brésil pour la Floride fin décembre, dans l'enquête qui vise à déterminer qui est à l'origine du saccage des institutions brésiliennes.

Pour le moment, Jair Bolsonaro n'a toujours pas regagné le Brésil alors qu'il avait affirmé vouloir rentrer fin janvier. Mais selon ses avocats, l'ancien dirigeant d'extrême droite a déposé une demande d'extension de son visa de six mois pour rester aux États-Unis. Il nie avoir quelque lien que ce soit avec les événements du 8 janvier.

Lula, 77 ans, a gagné l'élection avec une très petite marge : 50,9% contre 49,1% pour Bolsonaro. "Nous avons vaincu Bolsonaro, mais nous devons encore vaincre le Bolsonarisme", a conclu le président Lula lors de cet entretien.


Antoine LLORCA

Tout
TF1 Info