Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Lviv, Kiev : pourquoi des frappes ciblées ?

TF1 | Reportage J. Garro, I. Bornacin, G. Aguerre
Publié le 18 avril 2022 à 20h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En Ukraine, les bombardements et les tirs de missiles russes ont repris dimanche sur Kiev et Lviv.
Pourquoi la Russie change-t-elle de cible ?
Est-ce parce que l'un des fleurons de la marine russe a coulé vendredi dernier ?

La vidéo est tournée quelques instants après le bombardement russe. Tout près d'un nœud ferroviaire, trois missiles viennent de toucher des installations militaires ukrainiennes. Moscou affirme avoir visé des dépôts d'armes étrangères. Un peu plus loin, une usine de pneumatique est également détruite. Nous sommes pourtant dans l'ouest du pays, à Lviv, à près de 1 000 km du front. Mais pour plusieurs analystes militaires, ce type d'attaque préfigure souvent une offensive.

"La Russie se concentre aujourd'hui sur le Donbass et sur le sud-est de l'Ukraine. Elle est en train de reconstituer ses forces qui ont été pas mal éprouvées pendant les quatre semaines précédentes. Donc, tout ceci fait partie de la stratégie russe. Empêché l'Ukraine de monter en puissance au moment où la Russie est en train de monter en puissance dans le Donbass" a expliqué Dominique Trinquant, général spécialiste des relations internationales.

Il s'agit donc pour la Russie de désorganiser l'approvisionnement ukrainien. Vendredi dernier, une usine de fabrication de missiles est frappée dans la banlieue de Kiev. Samedi, une usine de fabrication de chars cette fois qui est également détruite à côté de la capitale. Et tout près du front, une raffinerie est bombardée. Hier, l'armée russe frappe la ville de Kharkiv, puis, vise à nouveau la banlieue de Kiev. La cible est une usine.

Des usines ont déjà été frappées au début du conflit, mais ces bombardements sont plus intenses depuis la semaine dernière. "Les analystes militaires pensent que c'est vraiment une réponse sur le navire Moskva qui a coulé. Et puis il y a une volonté de vengeance. C'est vraiment faire comprendre aux Ukrainiens si vous montez de ton, nous avons la capacité de le faire monter encore plus", a estimé Samantha de Bendern, chercheuse au Royal institute of international affairs at Chatham house.

Découvrez dans le sujet en tête de cet article les toutes premières images de ce navire en train de couler en mer Noire jeudi dernier. L'armée ukrainienne affirme avoir détruit ce bâtiment. Les Russes parlent d'un incendie accidentel. On ne sait toujours pas combien de marins ont perdu la vie dans ce naufrage. Sur ces photos, une partie des canots de sauvetage semble avoir été utilisée.


TF1 | Reportage J. Garro, I. Bornacin, G. Aguerre

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info