Iran : la révolte du voile

VIDÉO – Iran : les manifestants continuent de défier le régime

Mathilde Joris | Reportage Florian Litzler
Publié le 24 septembre 2022 à 22h32
JT Perso

Source : JT 20h WE

La mobilisation se maintient en Iran, après la mort de Mahsa Amini, âgée 22 ans.
La jeune femme avait été arrêtée à Téhéran pour "port de vêtements inappropriés".
Les autorités ont interpellé 739 personnes dans le nord du pays samedi.

La colère ne faiblit pas en Iran. Les manifestations se sont poursuivies dans la nuit de samedi 24 septembre, une semaine après l'arrestation à Téhéran de Mahsa Amini par la police des mœurs pour "port de vêtements inappropriés". Accusée de mal porter son voile, la jeune femme de 22 ans est morte durant sa garde à vue dans des circonstances troubles. 

Selon des ONG, 50 personnes sont mortes depuis le début du mouvement de contestation contre le pouvoir religieux iranien. Les autorités ont interpellé 739 personnes dans le nord du pays samedi. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des policiers tirer sur la foule. "Que les religieux aillent se faire voir", "mort aux dictateurs", peut-on entendre scander les manifestants. Certains ont aussi brûlé des symboles du pouvoir. "Dans la république islamique, nos dirigeants doivent écouter la voix du peuple. Chacun doit avoir le droit de dire ce qu'il ou elle pense. S'ils autorisent la liberté d'expression, de nombreux autres problèmes seront résolus", estime une Iranienne interrogée par TF1.

Une contre-manifestation officielle pro-gouvernementale

Malgré la répression par les forces de l'ordre, de nombreuses Iraniennes continuent de faire entendre leur voix, cheveux lâchés. Mais aussi de plus en plus d'hommes. "A travers cette jeune fille, les hommes Iraniens ont reconnu le sort de leur fille, de leur sœur, de leur cousine, de leur femme. C'est la raison pour laquelle l'événement a pris une ampleur totalement inattendue", décrypte Mahnaz Shirali, sociologue et spécialiste de l'Iran, dans la vidéo en tête de cet article.

En réaction à ce soulèvement populaire, les autorités iraniennes ont répliqué en organisant leurs propres manifestations officielles pro-gouvernementale. Sur les images filmées par une équipe de TF1, on distingue une foule de femmes portant la burqa et d'hommes, brandissant des drapeaux iraniens. Une riposte qui ne cache pas la colère des opposants au régime.

Lire aussi

Excédés par la crise économique, les manifestants réclament la fin de la corruption des élites, des violences policières et de la dictature religieuse. Le principal parti réformateur a lui exhorté l'État à annuler l'obligation pour les femmes de porter le voile. Les Iraniennes et les étrangères doivent se couvrir les cheveux et le corps avec un hijab et des vêtements amples dès l'âge de 7 ans.


Mathilde Joris | Reportage Florian Litzler

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info