La chute d'Azovstal à Marioupol, ville martyre de l'invasion russe

Marioupol aux mains des Russes

TF1 | Reportage Michael Guiheux
Publié le 21 mai 2022 à 13h06, mis à jour le 21 mai 2022 à 17h40
JT Perso

Source : JT 13h WE

En Ukraine, après 87 jours de combat, Marioupol est définitivement tombée.
Les Russes affirment que les derniers combattants ukrainiens retranchés dans l’usine Azovstal se sont rendus la nuit dernière.

Le sac de chaque prisonnier est minutieusement inspecté par les soldats russes. Les Ukrainiens sont fouillés, leurs tatouages scrutés à la recherche de signes qui prouveraient que ces combattants sont des nazis, comme le prétend la Russie. Visages fermés, corps prostrés, ils sont emmenés en bus dans des camps de détention, selon les Russes. L’armée affirme désormais contrôler entièrement Marioupol.

Située au bord de la mer d’Azov, le site de l’usine de 12 km², équipé de plusieurs bunkers souterrains reliés entre eux, était le symbole de la résistance ukrainienne. Pour tenir leur position, les soldats ont vécu terrés pendant des mois. Depuis lundi, ils se rendent, les uns après les autres. Kiev leur a ordonné de cesser le combat après de longues négociations avec Moscou.

De son côté, l’armée russe communique beaucoup pour montrer que les blessés sont soignés dans des hôpitaux. Kiev espère pouvoir échanger ces prisonniers contre des soldats russes. Après trois mois de bombardements, les combats dans Marioupol ont donc pris fin. L’Ukraine affirme que 20 000 personnes y ont perdu la vie.


TF1 | Reportage Michael Guiheux

Tout
TF1 Info