Brexit : goodbye United Kingdom

L'économie britannique dans la tourmente : l'analyse de François Lenglet

La rédaction de TF1info avec François Lenglet
Publié le 4 juillet 2022 à 16h43
JT Perso

Source : JT 20h WE

Selon "The Telegraph", 1500 millionnaires devraient dire bye bye au Royaume-Uni cette année.
Une conséquence parmi tant d'autres du Brexit, voté il y a plus de six ans par les Britanniques.
François Lenglet, le spécialiste économie de TF1, nous livre son analyse.

Cela fait plus de six ans qu'il a été voté, mais le Brexit a toujours un impact bien réel sur l'économie britannique, déstabilisée par sa sortie de l'Union européenne, survenue le 31 janvier 2020. C'est ce que démontre une information qui a fait la Une du quotidien conservateur The Telegraph, ce week-end : 1500 millionnaires devraient abandonner le Royaume-Uni en 2022. Ils s'ajouteront aux 12.000 qui ont émigré depuis 2017. 

"Que les riches quittent Londres, c'est aussi inattendu que des ours polaires quittant la banquise", souligne François Lenglet, spécialiste économie de TF1.

Le Royaume-Uni "flotte aujourd'hui comme un bouchon sans direction"

Et pour cause, tout s'accumule contre le royaume de sa Majesté : une économie qui n'a toujours pas retrouvé son niveau d'avant le Covid-19, une inflation à 9%, une vague de grèves sans précédent depuis 1978, la hausse des impôts sur le revenu et des cotisations sociales, et un Premier ministre, Boris Johnson, dont les foucades indisposent jusque dans son propre camp.

D'autant plus que le pays ne parvient pas à reformuler un projet après le Brexit, alors que les coûts de la rupture avec l'Europe sont bien là : le commerce international britannique a chuté de 15% environ à cause de la bureaucratie aux frontières. "Le pays voulait devenir le Singapour de l'Atlantique, mais il flotte aujourd'hui comme un bouchon sans direction", résume François Lenglet. 

Lire aussi

Conséquence : entre les deux rives de la Manche, c'est la France qui prend l'avantage. Voilà trois ans que Paris est la première destination des investissements étrangers, creusant l'écart avec Londres. "France-Angleterre, c'est un match sans cesse rejoué depuis plus de mille ans. Il se dispute aussi sur le terrain de l'économie", conclut notre spécialiste économie.


La rédaction de TF1info avec François Lenglet

Tout
TF1 Info