En Italie, à Naples, les ”Vele” ont été le fief de la mafia italienne. Elle avait fait de ces immeubles, construits dans les années 60, le plus grand marché de la drogue en Europe. Actuellement, autorités et habitants veulent tourner la page.

Depuis le centre du vieux Naples, il ne nous faut qu’un quart d’heure pour rallier le quartier des “Vele” au nord de la ville, une cité délabrée à l’abandon, reconnaissable à ses immeubles en forme de voile, “vele” en Italien. Pourtant, 1 800 personnes vivent encore dans ces 16 étages entre l'amiante et les fuites d’eau. Les ascenseurs ne marchent plus depuis longtemps, chacun monte ses courses comme il peut.

Un immeuble fantôme, pas de loyer donc, mais pas de services non plus ni de raccordement au réseau. Sur les 7 “Vele” d’origine, 4 ont été déjà détruites., une seule restera comme symbole d’une époque.

En 1962, le projet doit attirer les riches napolitains, mais faute de moyen, ce sont des immeubles bas de gamme qui voient le jour. Le destin du quartier bascule surtout en 1980. La région de Naples a été dévastée par le séisme, 3 000 morts, 300 000 réfugiés. Les habitants n’ont plus rien alors ils sont venus squatter les bars pas encore inachevés. La gomorra, la mafia locale va prospérer sur cette pauvreté, cette insalubrité et faire de “Vele” sa vitrine pour le trafic de drogue pendant 30 ans.

Suivez la totalité de ce document dans la vidéo ci-dessus.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info