Aaron Carotta a quitté, en février dernier, l'Amérique du Sud en vue d'un tour du monde en solitaire à bord d'un canot à rames.
Mais le 31 mai, l'aventurier a enclenché une balise de détresse, et des recherches ont été lancées pour lui venir en aide.
Après deux semaines infructueuses, les autorités ont suspendu les recherches, avant d'être retrouvé quelques jours plus tard.

L'histoire aurait pu tourner au drame, mais elle s'est heureusement soldée par un sauvetage. L'aventurier américain Aaron Carotta, naufragé à bord d'un canot de sauvetage, a été secouru par un pétrolier vendredi 16 juin dans le Pacifique, à 950 km à l'est des îles Marquises, plusieurs jours après l'arrêt des recherches pour lui venir en aide, a annoncé le Haut-Commissariat de la République en Polynésie française.

Le 6 février dernier, Aaron Carotta a quitté Panama, en Amérique du Sud, en vue d'un tour du monde en solitaire à bord d'un canot à rames, le Smiles. Une aventure qu'il a largement documentée sur ses réseaux sociaux. Mais le 31 mai dernier, l'Américain a déclenché une balise de détresse. Il est alors en avarie électrique et son signal n'a plus été capté par la suite. Les recherches visant à le secourir ont été menées par cinq navires de commerce et quatre navires de plaisance. Elles ont cessé le 12 juin. 

Un avion a repéré le naufragé

Mais jeudi 15 juin, retournement de situation. La balise de détresse du canot a de nouveau été captée dans la zone de responsabilité du JRCC (Joint Rescue Coordination Center), qui coordonne les secours en Polynésie française. Le Smiles a été renversé par une vague, ce qui a déclenché la balise, et Aaron Carotta a embarqué dans son canot de sauvetage, indique le Haut-Commissariat.

Le JRCC profite alors de la présence en Polynésie d'un USCG C130 Hercules, un avion américain spécialisé dans les recherches, venu pour une autre mission de secours. Le même jour, cet avion repère le naufragé dans son canot dans une zone dépourvue d'îles et peu fréquentée par les navires, à l'est de l'archipel des Marquises. Situé à 390 kilomètres, le bateau le plus proche, le pétrolier Baker Spirit, se déroute et retrouve le naufragé sain et sauf 18 heures plus tard. Aaron Carotta devrait être débarqué à Honolulu, la capitale hawaïenne, le 25 juin.

D'autres naufrages dans le Pacifique

Ces dernières années, l'océan Pacifique a été le lieu de plusieurs naufrages qui se sont, là aussi, bien terminés. En février 2020, quatre personnes, dont une petite fille, avaient survécu après avoir dérivé pendant 32 jours sur près de 2000 kilomètres dans le sud de l'océan. En octobre 2021, ce sont deux habitants des îles Salomon qui ont été secourus au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée après avoir survécu durant 29 jours après un périple de 400 km dans le Pacifique.


N.K avec AFP

Tout
TF1 Info