Ukraine : onze mois de guerre

Israël "ne fournit pas d'armes à l'Ukraine" mais "aide d'autres manières"

A. Lo.
Publié le 3 novembre 2022 à 10h02
JT Perso

Source : TF1 Info

Yaël German, ambassadrice d'Israël en France, était invitée sur LCI, ce jeudi 3 novembre.
L'occasion pour elle de clarifier la position de son pays dans le conflit qui oppose l'Ukraine à la Russie.
Selon elle, si les Israéliens n'envoient aucune arme, leur soutien est néanmoins matériel et humanitaire.

Pas d'armes, mais un soutien tout de même. Pour Yaël German, l'ambassadrice d'Israël en France, le soutien de son pays à l'Ukraine dans le conflit qui l'oppose à la Russie est inconditionnel, bien qu'il ne soit pas militaire. La diplomate a justifié cette position par la situation géopolitique d'Israël.

Un envoi d'armes encore exclu

Si l'envoie d'armes est donc exclue pour Israël, son ambassadrice a assuré que le soutien à l'Ukraine existait de bien d'autres façons. "Nous n’envoyons aucune arme à l’Ukraine, c’est notre attitude, cependant nous aidons de bien d’autres manières", a-t-elle insisté, citant notamment un soutien matériel et humanitaire. "Nous avons commencé à construire un hôpital en Ukraine. Nous avons invité les blessés, tout particulièrement ceux qui sont amputés, à venir dans nos hôpitaux de réadaptation. Et nous envoyons beaucoup d'aide humanitaire à l'Ukraine", a encore souligné Yaël German.

Interrogé sur le soutien stratégique israélien qui, selon le New York Times, donnerait à l'Ukraine des "renseignements utiles pour cibles les drones iraniens" utilisés par la Russie sur son territoire, l'ambassadrice a refusé de confirmer. "Nous sommes en faveur de la cause ukrainienne et nous sommes avec l’ouest, mais nous ne pouvons pas aider les Ukrainiens avec des armes et si nous les aidons, on ne peut pas en parler", a éludé la diplomate.

Par ailleurs, celle-ci a assuré qu'Israël appliquait les sanctions internationales contre les oligarques russes, dont certains sont venus se réfugier sur son territoire. "Nous combattons très fermement pour maintenir la totalité des sanctions, même si les oligarques sont également nos citoyens. Nous ne les aidons en aucune façon", a insisté l'ambassadrice.

Lire aussi

Suite à l'utilisation avérée de drones iraniens par la Russie, soulignant le rapprochement entre Moscou et Téhéran, Israël pourrait infléchi sa position en faveur de l'Ukraine. Jusqu'à présent, le pays s'était limité à un soutien de principe à Kiev afin de préserver ses relations avec Moscou. Une position très critiquée par l'Ukraine et son président Volodymyr Zelensky. Yaïr Lapid, qui occupait encore le poste de Premier ministre israélien le 26 octobre dernier, jugeait depuis la proximité entre les deux pays comme "très dangereuse".


A. Lo.

Tout
TF1 Info