Deux militaires français ont été tués samedi lors d'une mission de renseignement dans la région de Ménaka, au Mali. Le point sur la situation des soldats engagés dans le pays avec notre spécialiste Défense, Esther Lefebvre.

Ces deux soldats ont été tués dans l'explosion de leur véhicule. Ce type d'attaque, qui n'est pas nouveau, reste la principale menace pour les soldats français engagés au Mali. Un mode d'action que les Français connaissent bien malheureusement, et ce, depuis leur engagement au Sahel il y a plusieurs années.

Les images dans la région de Ménaka en décembre le montrent : des militaires du génie en train de déminer un endroit risqué avant de laisser passer leur convoi. Malgré toutes leurs techniques, leur expertise et le renseignement militaire, on sait que le risque zéro n'existe pas, car en face, les djihadistes connaissent parfaitement le terrain. Ils sont infiltrés dans la population et maîtrisent les IED ou les mines artisanales.

En 2020, huit militaires français ont perdu la vie dans le cadre de l'opération Barkhane, dont six à cause de ces fameux IED. Ces mines frappent indistinctement aussi bien les armées locales que les populations civiles. Dans cette guerre, ce sont elles qui, de loin, paient le plus lourd tribu.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info