Ukraine : plus de sept mois de guerre

OTAN / Poutine : le Pape partage les torts

Publié le 15 juin 2022 à 12h11, mis à jour le 15 juin 2022 à 19h58
JT Perso

Source : LCI MIDI

À la porte de la Russie, les termes "guerre provoquée ou non-empêchée" ont été prononcés par le Pape François. Pourtant, il a aussi dénoncé les exactions de l'armée russe en Ukraine.

Dans une longue interview, le Pape François s'est exprimé sur la guerre en Ukraine. Selon lui, "on aurait provoqué" la colère de Poutine. Si le Pape prend cette position, c'est parce qu'il doit adopter une position d'équilibre qui consiste à condamner la guerre sans condamner explicitement ceux qui la font. En tout cas, c'est ce qu'affirme Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix et correspondant au Vatican.

Au niveau du terme : "une guerre provoquée", le journaliste évoque l'idée que la Russie ait été mise sous pression. Donc, selon lui, c'est cet aspect-là qui pousse peut-être le Pape à dire qu'il y a des éléments qui ont provoqué cette guerre. D'ailleurs, il refuse de dire qu'il y a du blanc et du noir. "Il y a une complexité et des raisons qui sont imbriquées", précise-t-il.

Rappelons que le Pape, depuis le début de son pontificat, évoque le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale. Il parle exactement de "guerre mondiale par morceaux". Que veut-il dire par là ? La parole du Saint-Père peut-il être portée en Russie et au-delà ?


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info