Le WE

L'état de santé du pape François inquiète : pourrait-il démissionner ?

La rédaction de TF1info | Reportage S. Pinatel, T. Rolnik
Publié le 13 juin 2022 à 11h41
JT Perso

Source : JT 13h WE

Le souverain pontife argentin a annulé, vendredi, un voyage prévu en Afrique début juillet.
En cause, des douleurs au genou, qui s'ajoutent à d'autres maux physiques.
Le spectre d'une démission, à l'instar de son successeur Benoit XVI, fait surface.

L'Église catholique a les yeux rivés sur son plus éminent représentant. Car le Vatican a annoncé, vendredi 11 juin, que le pape François, 85 ans, reportait sine die un voyage prévu début juillet en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Le souverain pontife, qui a déjà subi une opération du côlon et souffre de sciatiques récurrentes, souffrirait désormais du genou. 

Une annonce surprise qui ravive les inquiétudes sur son état de santé. Et permet de poser une question qui revient régulièrement dans les rues de Rome, ces derniers temps : le pape François pourrait-il démissionner, à l’instar de son prédécesseur Benoît XVI ? 

Certains observateurs, eux, spéculent déjà sur la fin prochaine du pontificat du chef de l'Église catholique, et même sur sa démission. D'autant que le pape a coché, dans son agenda, deux dates qui intriguent : le 27 et le 28 août. 

À la première, il a convié à Rome 200 cardinaux pour une cérémonie d’investiture. Pour certains, c’est une occasion pour annoncer au monde son renoncement. Ensuite, le 28 août, François se rendra à L'Aquila, en Italie, notamment pour se recueillir, comme son prédécesseur Benoît XVI, sur le tombeau de Célestin V, pape démissionnaire, au XVIIIe siècle. Benoit XVI, à son tour, avait renoncé à sa charge quatre ans plus tard.

"Après avoir réalisé devant Dieu un examen de conscience, je suis arrivé à la conclusion que mes forces, dues à mon âge avancé, ne me permettent plus d'exercer cette charge", annonçait alors Benoit XVI, le 11 février 2013.

"Il est habitué à la souffrance"

Pour autant, Caroline Pigozzi, grande reporter à Paris Match qui fréquente les couloirs du Vatican depuis vingt ans, ne croit pas à l’hypothèse d’une démission, et encore moins pour des raisons de santé. "Ce n'est pas quelqu'un qui s'écoute, ce n'est pas tout à fait dans sa nature. Il est habitué à la souffrance, on lui a enlevé une partie d'un poumon quand il était jeune", explique la spécialiste. Et d'ajouter que, pour les fidèles, son état "prouve que la souffrance est partagée, que vous soyez souverain pontife ou conducteur de TGV. Il ira jusqu'au bout du chemin où il peut aller".

Caroline Pigozzi souligne aussi que si le pape François démissionnait, il y aurait deux papes à la retraite et un autre en exercice. Un état de fait difficilement concevable au sein de l’Église catholique.

Lire aussi

Dimanche, le Saint-Père a indiqué espérer pouvoir reprogrammer "aussi vite que possible" une visite en République démocratique du Congo (RDC) et au Soudan du Sud. "Je ressens vraiment une grande tristesse d'avoir dû reporter ce voyage, qui signifie tant pour moi. Je m'en excuse. Prions ensemble pour qu'avec l'aide de Dieu et des soins médicaux, je puisse être avec vous dès que possible. Soyons remplis d'espoir !", a-t-il déclaré.


La rédaction de TF1info | Reportage S. Pinatel, T. Rolnik

Tout
TF1 Info