Un Français de 26 ans se serait présenté au consulat de France à Istanbul pour être rapatrié.
Bryan d'Ancona est soupçonné d'avoir combattu aux côtés des djihadistes.
Originaire de Nice, il avait gagné la Syrie dès 2013, à l'âge de 16 ans.

Un Français de 26 ans, soupçonné d'être un djihadiste, qui avait rejoint la Syrie en 2013, s'est présenté au début du mois de mai au consulat de France à Istanbul, demandant à rentrer en France, selon une source proche du dossier, qui confirme une information de France Télévisions et du Centre d'analyse du terrorisme (CAT). 

Bryan d'Ancona est arrivé au consulat accompagné de sa fille. Visé par un mandat d'arrêt, il devrait être expulsé de Turquie. Il risque, dès son retour en France d'être poursuivi pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". Ni le parquet national antiterroriste, ni l'avocate de la mère du jeune homme, Samia Maktouf, ne se sont exprimés pour l'instant. 

Influencé par Omar Diaby

Originaire de Nice, Bryan d'Ancona n'avait que 16 ans lorsque, récemment converti à l'islam, il avait rejoint la Syrie le 27 décembre 2013, muni de sa seule carte d'identité. À Nice, il ne cachait pas sa volonté de rejoindre des groupes djihadistes 

armés. Il aurait été influencé par Omar Diaby, niçois lui aussi, qui dirigeait alors un groupe affilié à Al-Qaïda dans le nord-ouest syrien, selon France Télévisions. 

Depuis la Syrie, Bryan d'Ancona avait répondu en 2016 à des questions de journalistes de France 2. Il leur affirmait alors avoir déjà "tué". En Syrie, il se serait marié religieusement avec une Française arrivée en 2019, et le couple a eu une fille avant de se séparer. On ignore si c'est avec cette enfant que le Niçois s'est présenté au consulat de France d'Istanbul. 

Plus de 300 adultes impliqués dans le djihad en Syrie, et presque autant d'enfants, ont été rapatriés en France. Entre 1500 et 2000 Français, selon les sources, se sont engagés dans des factions islamistes en Syrie depuis 2012. 


F.Se avec AFP

Tout
TF1 Info