Le WE

Peng Shuai réapparaît : le pouvoir chinois cède-t-il à la pression ?

Publié le 20 novembre 2021 à 20h16
JT Perso

Source : JT 20h WE

Après l'émotion suscitée par la disparition d'une joueuse de tennis accusant de viol un dignitaire du régime, Pékin a dû fournir des preuves de vie. Une vidéo de Peng Shuai a été diffusée sur les réseaux sociaux. Les ONG cherchent à l'authentifier.

Soudain, elle réapparaît. Il y a quelques heures sur les réseaux sociaux, cette vidéo en tête de cet article montre Peng Shuai, à droite, au restaurant avec ses amis et son entraîneur. Un peu plus tôt, ces trois photos d'elle tout sourire ont été publiées par un journaliste chinois proche du pouvoir. Il se veut rassurant, après trois semaines sans aucun signe de vie. "Ces derniers jours, elle est restée chez elle librement, elle ne voulait pas être dérangée. Elle se présentera en public et participera bientôt à certaines activités".

Mais ces images suscitent la controverse. Il est impossible de les dater précisément. L'histoire de Peng Shuai fait la une des journaux du monde entier. Le milieu du tennis, d'ordinaire discret, se mobilise. Serena Williams, Rafael Nadal ou encore Amélie Mauresmo se sont indignés. La WTA, l'organisation mondiale des tournois féminins, menace d'exclure la Chine du circuit. Une menace approuvée par le numéro mondial Novak Djokovic.

À quelques mois des JO d'hiver à Pékin, le régime chinois est inquiet. Peng Shuai accuse de viol l'un des hommes politiques les plus puissants du pays. "On a des gouvernements qui, désormais, s'expriment. C'est le cas de la France, des États-Unis. Et cela crée une pression qui est sans précédent pour ce type d'affaires pour le régime chinois", souligne Antoine Bondaz, chercheur à Sciences Po. Sur les réseaux sociaux, un appel au boycott de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, le 4 février 2022, vient d'être lancé.

TF1 | Reportage E. Despatureaux


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info