"Plus expérimenté et prévisible" : entre Joe Biden et Donald Trump, Poutine a une préférence

par B.L. avec AFP
Publié le 15 février 2024 à 8h15

Source : TF1 Info

Interrogé mercredi au sujet du duel électoral annoncé entre Joe Biden et Donald Trump en novembre prochain, Vladimir Poutine dit préférer le démocrate.
Il juge que l'actuel président américain est plus "expérimenté" et "prévisible".
Donald Trump a qualifié les propos russes de "grands compliments".

Une sortie inattendue. Mercredi 14 février, le président russe Vladimir Poutine a estimé que l'actuel locataire de la Maison-Blanche Joe Biden était plus "prévisible" pour les intérêts russes que le républicain Donald Trump. Interrogé par un journaliste pour savoir quel président serait meilleur pour la Russie, Vladimir Poutine a répondu : "Biden, c'est une personne plus expérimentée. Il est prévisible, c'est un politicien à l'ancienne".

Le président russe s'est pour autant refusé de commenter les débats aux États-Unis sur l'âge de Joe Biden. La campagne pour la présidentielle américaine a été secouée début février par des commentaires dévastateurs d'un magistrat sur la mémoire défaillante du président américain, âgé de 81 ans. Ce constat a été rejeté par le camp de Joe Biden.

"Lorsque j'ai rencontré Joe Biden en Suisse, c'était il y a trois ans. Il est vrai, on parlait déjà de son incapacité, mais je n'ai rien vu de tel", a-t-il dit. "Ce que nous devons examiner, c'est la position politique et la position de l'administration (américaine) actuelle est extrêmement néfaste et erronée", a ajouté le dirigeant russe. Moscou "travaillera avec n'importe quel dirigeant américain en qui le peuple américain aura confiance", a-t-il encore affirmé.

Donald Trump parle d'un "grand compliment"

L'ex-président républicain Donald Trump a été accusé ces dernières années et à plusieurs reprises de faire le jeu de la Russie. Le 11 février dernier, lors d'un meeting, il a suscité l'indignation des Européens en menaçant récemment d'encourager la Russie à s'en prendre aux pays de l'Otan dont les dépenses de défense sont jugées insuffisantes. Lors de cette même réunion politique, en Caroline du Sud, il a assuré qu'il "encouragerait" la Russie à attaquer des pays de l'Otan.

Peu après les déclarations de Vladimir Poutine, Donald Trump a réagi, les qualifiant "de grand compliment", sans vraiment expliquer pourquoi. "Je m'entendais bien avec lui, mais il ne veut pas de moi, il veut Biden", a-t-il affirmé, assurant que le dirigeant démocrate "offrirait l'Ukraine" au président russe.


B.L. avec AFP

Tout
TF1 Info