Au Brésil, le bilan des pluies torrentielles et des inondations qui frappent le sud du pays s'est encore alourdi.
Au moins 78 personnes sont mortes, plus de 100 personnes ont disparu et 80.000 ont dû fuir leurs maisons en urgence.

Sauvetages à la chaine dans un village isolé du sud brésilien. Dans la vidéo en tête de cet article, des sinistrés viennent tout juste de quitter leur maison. Un père et sa fille sont hélitreuillés ensemble. Comme eux, 115.000 Brésiliens ont été chassés de chez eux par les eaux qui continuent de s'évacuer.

"On fait tout ce qu'on peut pour aider les gens"

C'est dans la ville de Porto Alegre que se concentrent maintenant les secours, à bord de jet-ski s'il le faut. La distribution de nourriture s'improvise dans les stations-service grâce aux dons des habitants non inondés. "On donne des vêtements, de l'eau, du carburant, tout ce qu'on réussit à récolter. On fait tout ce qu'on peut pour aider les gens", explique l'un d'eux. "Les personnes sur les toits ont toutes été évacuées, maintenant, on passe à une autre étape des secours : on cherche les gens qui se trouvent au deuxième, au troisième étage des immeubles", ajoute un secouriste. 

Des opérations de sauvetage particulièrement complexes. "Il y a beaucoup d'eau. Même là où il y en a le moins, c'est profond. Les embarcations se retrouvent au niveau des câbles électriques. Pour passer, on doit couper les câbles", raconte un pompier.

Au nord de la ville, à Canoas, l'eau est montée à plus de cinq mètres de hauteur, du jamais-vu depuis 1941. Près de 3000 militaires sont mobilisés ici. Les autorités mettent en garde contre les glissements de terrain qui pourraient se multiplier ce lundi.


La rédaction de TF1info | Commentaire : Benoit Christal

Tout
TF1 Info