Ukraine : onze mois de guerre

"Poutine mène des actions de déstabilisation du projet européen", insiste Thierry Breton sur LCI

Pierre-Antoine Valade
Publié le 23 octobre 2022 à 15h12
JT Perso

Source : Le Grand Jury

Invité du Grand Jury, le commissaire européen au Marché intérieur a de nouveau accusé Vladimir Poutine de déstabiliser l'UE.
Il a en outre assuré que l'Europe se tenait prête à accueillir les Ukrainiens en cas de nouvelle vague d'immigration due aux combats.

La guerre par le froid, avec des conséquences partout en Europe. Samedi soir, des infrastructures énergétiques ukrainiennes ont de nouveau été la cible de frappes russes et ont provoqué des coupures d'électricité dans plusieurs régions, a rapporté l'armée de l'air ukrainienne. "La stratégie de Poutine en Ukraine a changé, on a dépassé le cadre d’une opération spéciale", a commenté Thierry Breton ce dimanche sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, redoutant un nouvel exode massif de civils, comme ce fut le cas au début du conflit en février.  

Un soutien sans faille à l'Ukraine

"On a vu un nombre important d'Ukrainiens revenir en Ukraine, maintenant l'hiver arrive, on voit ce que Poutine veut faire sur le réseau électrique, on sera forcés et c'est notre responsabilité d'accueillir cette immigration", a ajouté le Commissaire européen. "Il faudra peut-être aussi fournir des équipements pour relancer la production électrique dans le pays."

Selon l'ancien ministre de l'Économie de Jacques Chirac (2005-2007), Vladimir Poutine mène des actions de déstabilisation du projet européen : "La Russie approche des jeunes ingénieurs en Europe. Poutine mène des actions de déstabilisation du projet européen. Il a tout fait pour nous déstabiliser sur les vaccins, le Brexit, les satellites, la cybersécurité et les influences des partis politiques qui sont proches en France ou en Autriche."

Lire aussi

Thierry Breton assure, toutefois, que l'Union européenne fait front commun : "Nous aidons, nous assistons l'Ukraine dans son combat contre cette guerre absolument atroce." Vendredi déjà, à l'issue d'un sommet des Vingt-Sept, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé une aide de 1,5 milliard d'euros par mois à l'Ukraine en 2023 afin de soutenir le pays. 


Pierre-Antoine Valade

Tout
TF1 Info