Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Reconfinement prolongé en Irlande : quels effets jusqu'ici ?

TF1
Publié le 28 janvier 2021 à 10h20, mis à jour le 28 janvier 2021 à 10h27
JT Perso

Source : TF1 Info

EFFICACITÉ - Depuis maintenant un mois, l'Irlande est plongée dans son troisième confinement, qui va encore durer au moins jusqu'à mars. L'occasion de se pencher sur les effets de cet isolement.

Sous cloche depuis le 31 décembre dernier, l’Irlande a décidé de prolonger son troisième confinement jusqu'au 5 mars. Le pays a également adopté pour la première fois des mesures de quarantaine obligatoires pour lutter contre la propagation du Covid-19. 

"Le gouvernement a décidé de prolonger toutes les restrictions actuelles jusqu'au 5 mars pour réduire le nombre de personnes contaminées par la maladie", a annoncé mardi le Premier ministre Micheal Martin. "Le message aux gens pour les six prochaines semaines est très simple : restez chez vous, ne voyagez pas." 

Les magasins non essentiels, pubs, restaurants et écoles devront rester fermés, alors que le pays dénombrait ce mercredi 3120 décès dus au Covid-19, sur une population de cinq millions d'habitants. Pour les habitants, la résignation est de mise, avec un troisième confinement en moins d’un an.

On fait avec mais on aimerait vraiment que ça se termine

John, un habitant de Dublin confiné depuis le 31 décembre

C’est le cas de Séverine, une Française mariée à un Irlandais et vivant à Dublin. Néanmoins, elle et sa famille semblent davantage préparés. "Les deux enfants ont un ordinateur, on s’est équipés. On a un meilleur système cette fois-ci, c’est un peu moins stressant", indique-t-elle à TF1. "On fait avec mais on aimerait vraiment que ça se termine", ajoute son mari John. Pour leur fille Juliette, l’école commence d'ailleurs à manquer : "C’est un peu plus difficile quand on travaille en ligne."

Si les hôpitaux restent toujours débordés et devraient le rester encore deux ou trois semaines, ce reconfinement a eu un effet bénéfique sur la situation sanitaire en Irlande. Alors que le pic de l’épidémie a été atteint le 8 janvier dernier avec 8227 cas quotidiens, la courbe est redescendue très vite, avec 928 nouvelles infections ces 24 dernières heures. 

Pour le Dr. Luke O’Neill, immunologiste au Trinity College de Dublin, ce reconfinement était inévitable : "Ce virus adore les lieux clos, il est respiratoire, comme le rhume. Dans un endroit fermé, il est très contagieux."


TF1

Tout
TF1 Info