Affaire des sous-marins : une crise inédite entre la France, l'Australie et les États-Unis

VIDÉO - "Ce que nous avons fait était maladroit" : le mea culpa de Biden à Macron

La rédaction de LCI
Publié le 29 octobre 2021 à 18h23
JT Perso

Source : TF1 Info

DIPLOMATIE - A Rome, où ils se rencontraient pour la première fois depuis l'affaire des sous-marins australiens, Emmanuel Macron et Joe Biden ont affiché leur bonne entente et réaffirmé qu'ils étaient des partenaires "loyaux" et "sérieux" l'un pour l'autre.

Il s’est présenté sur le parvis de la villa Bonaparte avec 1h30 retard. Attendu à 16h15 à l’ambassade de France à Rome, le président des Etats-Unis Joe Biden est arrivé un peu avant 18 heures à son rendez-vous avec Emmanuel Macron, le premier depuis la crise des sous-marins australiens qui avait jeté un froid entre les deux pays. Mais les retrouvailles et la poignée de main entre les deux hommes furent chaleureuses, et dans les salons de l'ambassade, les déclarations faites à la presse optimistes et rassurantes.

"Nous n’avons pas d’amis, pas d’allié plus loyal que la France. Vous êtes avec nous depuis le début, vous êtes l'une des raisons pour lesquelles nous sommes devenus un pays", a déclaré le président des Etats-Unis. "La France est avec nous partout et tout le temps." Puis Joe Biden a fait plus clairement allusion à l'affaire des sous-marins : "Ce que nous avons fait était maladroit, ça n’a pas été accompli de façon très gracieuse. Des choses se sont passées qui n’auraient pas dû se passer. Mais soyons clairs : la France est un partenaire de très grande valeur. J’avais l’impression que la France avait été informée bien avant que l’accord n’allait pas aboutir. En fait nous avons fait trop de choses ensemble, nous avons trop souffert ensemble, trop célébré ensemble pour que quoi que ce soit puisse nous séparer."

"Un partenariat de grande valeur, sérieux"

En serrant la main d'Emmanuel Macron et regardant le Président français dans les yeux, l'Américain a également déclaré : "Je vais vous dire une chose très claire : la relation avec la France est un partenariat de grande valeur, sérieux. Vous êtes là pour nous, nous serons là pour vous, et il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire ensemble." "Les Etats-Unis n’étaient pas la seule partie impliquée. (...) Ce qui compte maintenant est ce que nous ferons ensemble dans les semaines, les mois, les années à venir", a conclu Emmanuel Macron à ce sujet. 

Lire aussi

Avant cela, le chef de l'Etat avait pris soin de mettre l'accent sur le fond des discussions stratégiques entre les deux partenaires, notamment "la souveraineté européenne et la défense européenne", la "coordination dans la lutte contre le terrorisme" et la poursuite des "partenariats bilatéraux sur les exportations d'armements, le nucléaire et les énergies renouvelables, le spatial et les technologies les plus innovantes"


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info