Deux Français sont intervenus lors de l'attaque meurtrière survenue samedi dernier à Sydney, en Australie.
Damien Guerot, qui a héroïquement tenté de repousser l'assaillant à l'aide d'un poteau dans un escalator, s'est vu offrir la citoyenneté australienne.
Dans une interview, il est revenu sur son geste.

Un acte de bravoure. Deux Français se sont interposés lors de l’attaque meurtrière qui a fait six morts samedi dernier dans un centre commercial de Sydney, en Australie. Damien Guerot, épaulé par son ami Silas Despreaux, a tenté de repousser l'assaillant dans un escalator à l'aide d'un poteau. Un geste héroïque dont le Français a livré le récit sur une chaîne de télévision australienne. "On a essayé de le rattraper, mais il descendait les escaliers. On a commencé à le suivre et on a tenté de lui jeter le poteau dessus. Mais on n’a pas réussi", regrette le Français au micro de 9news. 

"Il n’a rien dit. Ses yeux étaient vides. Il n’était pas là", se souvient-il. L’assaillant leur échappe et sème la terreur dans les allées du centre commercial, tuant six personnes. Rien en effet ne semblait pouvoir arrêter l’agresseur dans sa folie meurtrière, comme le montrent des images de l'attaque diffusées sur le réseau social TikTok. Damien Guerot, muni pour seule arme d’une chaise en plastique, continue de le poursuivre, avant qu'il ne soit abattu quelques minutes plus tard par une policière. "Vous pouvez faire quelque chose, alors vous essayez ! On n’a pas réfléchi (...). C’était juste de l’adrénaline", poursuit-il.

Emmanuel Macron a salué ce mardi le comportement héroïque de Damien Guerot et Silas Despreaux. "Deux de nos compatriotes se sont comportés en véritables héros. Très grande fierté et reconnaissance", a déclaré le président français, qui adresse aussi ses "condoléances" aux "Australiens frappés par l'attaque", dans un message posté sur le réseau social X. "Ils ont fait montre d'un grand courage en tentant d'arrêter l'assaillant", a salué l'ambassadeur de France en Australie. Damien Guerot, se verra offrir la citoyenneté australienne, a annoncé mardi le Premier ministre Anthony Albanese.

Au cours de cette attaque meurtrière, qui n'a pas été imputée au terrorisme, cinq femmes et un agent de sécurité pakistanais ont été tués au cours de l'attaque. La police australienne cherche à savoir si l'assaillant, un homme de 40 ans souffrant de troubles mentaux, ciblait spécifiquement les femmes.


M.D.

Tout
TF1 Info