Tous les ans, des centaines de milliers de personnes disparaissent aux États-Unis.
Quand l'enquête piétine, le dossier est classé et devient un "cold case", une affaire non résolue.
Mais il arrive que des citoyens-enquêteurs reprennent l'affaire, sur leur temps libre et avec leurs propres deniers.

Après une disparition, si l’enquête s’enlise, le dossier est classé et devient un "cold case", c'est-à-dire une affaire non élucidée. Chaque année, environ 500.000 personnes disparaissent aux États-Unis. Face au chemin de croix des familles, il arrive que des bons samaritains reprennent les investigations, à l’instar du collectif "Sunshine State Sonar" (en français, "Sonar de l'État du soleil"), basé en Floride. Cette association rassemble des citoyens lambdas qui enquêtent sur des disparitions non résolues. 

Ils sont concessionnaire automobile, pisciniste, garagiste ou encore ouvrier dans le bâtiment... Quatre jours par mois, sur leur temps libre et bénévolement, ils sillonnent la région à la recherche d'indices. L'équipe a investi la bagatelle de 70.000 euros pour s'équiper, notamment en matériel de plongée. Ce jour-là, Mike, Shelly, Gonzalo et John sont en mission pour tenter de retrouver la trace d’Howard Gratteau, un homme qui a disparu il y a 38 ans. L’enquête n’a rien donné et la police américaine a donc classé l’affaire. Mais les quatre compères sont sur une piste. En utilisant un sonar, ils ont repéré une voiture au fond d’un lac. Or, la personne recherchée était domiciliée juste au bout de la rue. 

 "Il y a quarante ans, la technologie qu'on utilise n'existait pas. Résoudre ce genre d'affaires était donc quasiment impossible. Envoyer des plongeurs à l'aveugle dans ces eaux infestées d'alligators, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin", raconte Mike, le fondateur de "Sunshine State Sonar", dans le reportage en tête de cet article. N'étant pas policiers, ils doivent souvent faire avec les moyens du bord. "Forcément, on n’a pas accès à tous les dossiers. On se sert uniquement des informations qui sont rendues publiques", explique Shelly. Après vérifications, il s’avère que la voiture n'est pas celle du disparu.

Récemment, l'équipe a résolu une affaire. "Quand on m'a appelé pour me dire qu'il l'avait retrouvée, j’ai cru que j'allais m'évanouir", raconte, dans la vidéo, Christina Baber, dont la mère était portée disparue depuis le 27 juin 2001. Son véhicule a été retrouvé au fond d'un lac. "J’ai passé ma vie à essayer de la retrouver. Mais, il n’y avait pas assez de moyens dédiés à ces recherches sous l’eau. Le fait qu’il fasse cela sur leur propre temps et avec leur propre argent, c’est formidable", s'exclame-t-elle. En douze mois, l’association "Sunshine State Sonar" a déjà résolu neuf affaires.


M.D. | Reportage : Axel Monnier et Mathieu Derrien

Tout
TF1 Info