Bagheera, la "panthère" noire du Livre de la jungle, vit en Asie, mais aussi – et c’est beaucoup plus rare – en Afrique.
Au Kenya, une équipe de TF1 l'a pistée, caméra au poing, au terme d'un périple épique.
Regardez ce grand reportage exceptionnel.

C’est une aventure à mi-chemin entre Le Livre de la Jungle et Le Roi Lion. Le Livre de la Jungle parce qu’il est question ici de l’emblématique personnage de Bagheera, la panthère noire qui jouera le rôle de mère adoptive du héros, Mowgli. Tout le monde ne le sait pas, mais il s’agit en fait d’un léopard, dont 11% seulement ont ce pelage noir à cause d’une anomalie génétique, l’immense majorité d’entre eux se trouvant en Asie, où se déroule le récit de Rudyard Kipling. Le Roi Lion parce qu’un tout petit nombre de spécimens vivent en Afrique, notamment au Kenya, sur le plateau de Laïkipia, territoire grand comme deux fois Paris ressemblant à s’y méprendre à la Terre des lions de Simba et son père Mufasa.

C’est dans ce sanctuaire, où règne encore le monde animal, qu'une équipe de TF1 s’est rendue dans l’espoir de l’apercevoir. À l’origine de ce périple et du reportage excpetionnel à retrouver en tête de cet article : cinq photos de ce léopard noir ayant fait la une de la presse mondiale en 2019, seulement la deuxième preuve depuis plus d’un siècle de l’existence de l’animal sur le sol africain. L’auteur de ces clichés inédits, le photographe anglais Will Burrard-Lucas, nous avait d’ailleurs détaillé, à l’époque, comment il s’y était pris pour parvenir à immortaliser le félin.

Notre périple à la recherche de la panthère noire d’AfriqueSource : Top Info

Dans la vidéo de Top Info ci-dessus, notre journaliste, Sylvie Pinatel, explique : "Pour trouver cette fameuse panthère dans la savane et essayer de la filmer, on s’en est remis à un guide qui, lui, l’a vue une douzaine de fois. Il a d’abord trouvé des empreintes fraiches sur la piste puis, non loin, des touffes de poil", que le léopard a l’habitude caractéristique d’enlever avant de manger…

"À ce moment-là, on a reçu un appel radio, reprend la reporter. En dix minutes, on était sur place. On l’a vue surgir des fourrés… Et là, le monde s’arrête. On était plusieurs, dans notre véhicule, à verser une petite larme. Il n’y a aucune espèce de peur. C’est hypnotique. C’est beau. Ça prend le pas sur tout le reste." Le début, la suite et la fin de cette aventure hors du commun seront à découvrir, en grand format après un extrait diffusé ce samedi dans le 20H, dans le reportage exceptionnel qui sera diffusé ce dimanche 5 mai dans le JT de 13H de TF1.


Hamza HIZZIR | Reportage TF1 Sylvie Pinatel

Tout
TF1 Info