Dans la banlieue de Kharkiv, la construction d'un abri géant, destiné à accueillir 400 personnes pendant un mois, s'achève.
Il s'agit du premier d'une série de vingt autres abris du même type.
Une équipe de TF1 a pu le visiter.

À Kharkiv, sous le feu constant des russes, les autorités craignent une grande offensive contre la ville. La construction d'une série de vingt abris géants destinés à protéger la population, et notamment les enfants, a débuté. Une équipe de TF1 a pu pénétrer dans l'un d'eux, dans la banlieue de Kharkiv, en cours d'achèvement. À l'origine, il est fait pour accueillir les 350 élèves et 50 enseignants qui se situent dans l'école juste à côté afin, qu'en cas d'attaque, ils puissent s'y réfugier pendant un mois sans en sortir. 

"Ici, les enfants peuvent avoir cours et se cacher des frappes de notre ennemi", explique dans le reportage en tête de cet article Oleg, chef de chantier.

C'est dans la pièce centrale que les enfants et leurs enseignants pourront suivre les cours, mais aussi manger et se reposer, tandis que des plus petites pièces serviront à stocker de la nourriture et de l'eau. L'endroit sera évidemment chauffé avec toutes les commodités. Terminé à 90%, ce premier abri sera opérationnel dans quelques semaines.

La ville de Kharkiv, où habitaient plus de 1,4 million de personnes avant la guerre et qui est située près de la frontière avec la Russie, est de plus en plus fréquemment visée par les forces de Moscou ces dernières semaines. Ses infrastructures énergétiques ont notamment été ciblées, provoquant d'importantes coupures de courant fin mars.


A. LG | Reportage : Marianne Kottenhoff, Marine Truchot, Eugène Lovsky

Tout
TF1 Info