Une nouvelle fusillade a fait huit morts ce week-end dans un centre commercial du Texas.
Le tireur était muni d'un fusil semi-automatique de type AR-15.
Cette arme, l'une des plus vendues outre-Atlantique, est au cœur de nombreuses tueries de masse aux États-Unis.

À chaque nouvelle tuerie de masse, ses ventes explosent aux États-Unis. Au point qu'aujourd'hui, l'AR-15 est le fusil d'assaut le plus vendu outre-Atlantique. Environ un adulte américain sur vingt – soit environ 16 millions de personnes – possèderait au moins une arme de ce type, selon une récente enquête du Washington Post sur la prolifération de ces armes à travers le pays.

Utilisée dans la fusillade qui a fait huit morts dans un centre commercial ce samedi 6 mai dans l’Etat du Texas, cette arme de guerre est impliquée dans 10 des 17 tueries de masse les plus meurtrières aux États-Unis depuis 2012. 

Conçu dans les années 1950 par l’Américain Eugene Stoner, il est d'abord commercialisé par la société ArmaLite, qui lui donna le nom de AR-15 (pour "Armalite Rifle Model 15"). Il a ensuite servi de modèle au fameux fusil d'assaut M16, utilisé par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam.  Son calibre, son poids et sa maniabilité en font une arme particulièrement facile à utiliser. C’est même "le fusil idéal pour les femmes", proclame la branche féminine de National Rifle Association (NRA), le premier lobby américain des armes.

L'AR-15, une arme fiable et bon marché

Fiable, robuste et puissante à la fois, l'AR-15 est en vente libre dans les magasins, pour la modique somme de 1000 dollars (soit environ 900 euros). Dans sa version civile, elle ne tire qu’une seule cartouche par appui sur la détente, mais se recharge toute seule tant qu’il y a des munitions dans le chargeur. En fonction des modèles, l’AR-15 pèse de 2,7 à 3,8 kg, son canon mesure entre 21 et 41 centimètres et sa longueur totale varie de 60 et 90 cm. Cette arme a un potentiel extrêment meurtrier, souligne le Washington Post

Et pour cause, l'AR-15 permet de tirer à intervalles rapides des balles qui explosent et peuvent "atomiser" les os. Preuve de son potentiel létale, dans un discours appelant à réguler l’usage des armes après la tuerie d’Uvalde en mai 2022, l’acteur Matthew McConaughey rappelait avec émotion que l’une des victimes de la fusillade n’avait pu être identifiée qu’à sa paire de chaussures vertes. Des qualités en font l'arme de prédilection des tueurs de masse, qui en font eux-mêmes une morbide promotion à chaque massacre.

24 millions d’armes de ce type en circulation

Depuis une dizaine d'années, les États-Unis enregistrent des ventes exponentielles d’armes, notamment des AR-15. Ceux-ci représentent aujourd’hui un quart des fusils produits dans le pays, selon les chiffres de l’industrie et du gouvernement analysés par le journal américain. Ainsi, plus de 24 millions d’armes de ce type étaient en circulation dans le pays à la mi-2022, selon une organisation professionnelle du secteur. Les 400 détenteurs d’une telle arme interrogés par le Washington Post dans le cadre de son enquête justifiaient leur achat comme "un moyen de se défendre" en cas d’attaque ou de fusillade de masse.

Les propriétaires de fusils d'assaut de type AR-15 sont le plus souvent des hommes, blancs, âgés de 40 à 65 ans. Pour la plupart partisans des républicains, ils résident dans des États où Donald Trump était arrivé en tête lors du scrutin de l’élection présidentielle de 2020, relève le Washington Post dans son enquête. Avec plus d'armes à feu que d'habitants, les États-Unis affichent à ce jour le taux de mortalité par arme à feu le plus élevé de tous les pays développés : 49.000 en 2021, contre 45.000 en 2020. Le président américain Joe Biden a de nouveau exhorté dimanche le Congrès à interdire les fusils d'assaut.


Matthieu DELACHARLERY | Reportage TF1 Ignocio Bornacin, Elodie Duboscq

Tout
TF1 Info