VIDÉO - Suède : à l'école, le bon vieux livre prend sa revanche sur les tablettes

par JC
Publié le 11 février 2024 à 9h00

Source : JT 20h WE

Face à la baisse du niveau scolaire, la Suède a rétabli les manuels au détriment des écrans, notamment ses tablettes.
Si le gouvernement suédois a fait ce choix, les tablettes ne sont pour autant pas complètement délaissées.
La ministre de l'Enseignement primaire assume la marche arrière de son gouvernement auprès de TF1.

La Suède vit une petite révolution : après des années de tout écran et de tablettes utilisées à longueur de cours, le gouvernement mise désormais sur le livre, qui fait son grand retour à l’école. "Les élèves sont bien plus concentrés en ouvrant un livre. Il y a quelque chose de l’ordre de l’expérience :  ils vont à la bibliothèque, rapportent le bouquin en classe, ils restent attentifs à leurs ouvrages… Avec une tablette, en revanche, je vois beaucoup d’enfants se disperser et chercher d’autres pages Internet", avance Jessica, une institutrice d'une école auprès de TF1. 

Les élèves de 11 ans, eux, sont partagés. "Je préfère les livres car j’ai plus de sensation de lecture : avec un écran j’arrive moins à imaginer les choses dans ma tête", témoigne l’une d’entre elles. "Je préfère plutôt la tablette car elle est plus pratique : si je ne vois pas bien, au moins je peux zoomer", explique un autre.

Depuis la précédente rentrée scolaire, en septembre 2023, les tablettes sont donc mises de côté dans les écoles. Ce changement de stratégie s’explique par la publication de plusieurs études. Selon l'étude PIRLS, les Suédois ayant des difficultés à lire sont passés de 12 à 19 % en cinq ans seulement. La tablette est l’une des coupables désignées : elle dégrade la mémorisation des enfants, leur concentration, leur capacité à prendre des notes et surtout leur apprentissage de la lecture. 

"Nous sommes allés trop vite avec les tablettes"

Lotta Edholm, la ministre de l’Enseignement primaire, assume la marche arrière de son gouvernement et le reconnaît sans ambages : "Nous sommes allés trop vite avec les tablettes". "En Suède, on adore être considéré comme une société moderne, mais nous avons remplacé les livres par l’outil informatique alors qu’il n’y avait aucune recherche scientifique" en la matière, confie la ministre des Ecoles à TF1.

La tablette n’a pas pour autant complètement disparu des salles de classe suédoises. Dans une classe visitée par TF1, équivalent au CE1 en France, avec des enfants âgés sept ans, l’écran n’est plus le support principal des enseignements mais reste un outil pratique pour certains exercices, s’il est bien utilisé.

Quoi qu’il en soit, la Suède compte continuer à miser sur le papier : plus de 58 millions d’euros ont été investis cette année, et 42 millions le seront l’an prochain. L’objectif est d’accélérer le retour des manuels scolaires, contrairement à la France où l’Education nationale investit encore massivement dans les technologies comme les tablettes. Les petits Suédois restent parmi les meilleurs d’Europe dans la maîtrise du numérique, dont ils sont des utilisateurs précoces : un tiers des élèves de cinq à huit ans possède déjà sa propre tablette à la maison.


JC

Tout
TF1 Info