JOIE - Les frontières américaines ont rouvert ce lundi aux touristes vaccinés. Un moment très attendu par de nombreuses familles. À l'aéroport de New York, les retrouvailles sont parfois émouvantes.

Rarement deux sœurs ont été aussi bouleversées de se retrouver, à l'aéroport international John-F. -Kennedy de New York lundi apès-midi. Depuis 18 mois, impossible pour elles de s'étreindre : "On attendait ce moment depuis longtemps. La voir, voir les enfants, mon frère, tout le monde, c'est juste merveilleux", se réjouit devant les équipes de TF1 Sarah, la grande sœur qui vient d'arriver.

Poser les pieds sur le sol américain n'était pourtant pas gagné. Quelques heures auparavant, à l'aéroport de Roissy, visiblement stressée, elle craignait d'être refoulée de l'avion comme cela lui est arrivé quelques jours plus tôt. "Je me suis présentée ici pour partir et, à la porte de l'avion, on m'a refait le coup" en rappelant que l'ouverture des frontières ne reprendrait qu'"à partir du 8 novembre et non pas du 5 novembre", explique-t-elle dans le reportage en tête d'article. 

Je vais à San Francisco rendre visite à mon fils et sa femme, qui ont eu un petit bébé il y a quatre mois
Une voyageuse à Roissy

Comme elle, des centaines de Français attendaient depuis près de deux ans, une éternité selon eux de pouvoir retrouver leurs proches expatriés au pays de l'Oncle Sam. "J'ai ma fille et mon mari qui sont partis s'installer aux États-Unis, l'année dernière. Là, on a besoin de toucher, de sentir, de vivre", confie une mère. "Je vais à San Francisco rendre visite à mon fils et sa femme. Ils ont eu un petit bébé il y a quatre mois, que je n'ai pas pu voir", détaille une autre voyageuse.  

Après 20 mois de fermeture, les États-Unis rouvrent donc leurs frontières, mais dans des conditions strictement encadrées. Pour les plus de 18 ans, il faut une double vaccination ainsi qu'un test négatif datant de moins de trois jours. Pour les mineurs, seul un test négatif est nécessaire, mais il doit dater de moins de 24 heures avant l'embarquement. Pour faire face à l'afflux de demandes, Air France devrait proposer d'ici peu plus de 120 vols par semaine. En temps normal, les États-Unis accueillent 244 millions de passagers internationaux chaque année. 


TF1

Tout
TF1 Info