D'après le magazine économique "Forbes", les milliardaires russes n'ont jamais été aussi nombreux.
Après deux ans de guerre en Ukraine et malgré les sanctions internationales, ils seraient même... de plus en plus riches.

Les oligarques russes n'ont jamais été aussi nombreux... et jamais aussi riches. Deux ans après le début de la guerre en Ukraine, la Russie compte 120 milliardaires, affirme le magazine Forbes dans son traditionnel classement. C'est 15 de plus qu'il y a un an, en dépit des sanctions internationales contre le pays de Vladimir Poutine ces derniers mois. La Russie se classe ainsi à la cinquième position des pays comptant le plus de milliardaires, alors qu'elle ne se situe qu'au neuvième rang des PIB mondiaux.

Parmi tous ces milliardaires, Vagit Alekperov est le plus riche d'entre eux. Âgé de 73 ans, il est le 59ᵉ homme le plus riche de la planète, avec une fortune estimée à plus de 28 milliards de dollars, soit huit de plus qu'en 2022. Vagit Alekperov, ancien PDG de Lukoil, le géant pétrolier russe, est pourtant ciblé par les sanctions internationales (voir vidéo en tête de cet article).

Ces milliardaires qui échappent aux sanctions

Il est en effet le propriétaire du yacht Galactica Super Nova, un bateau de trois étages, qui s'étend sur 70 mètres de long, et comprend une piscine, un salon de beauté ou encore des pièces de réception. Ce yacht, dont la valeur est estimée à 75 millions de dollars, serait tout simplement introuvable depuis les jours qui ont suivi l'invasion russe, alors que les autorités britanniques auraient tenté de le saisir.

Mikhail Fridman, 59 ans, est, lui aussi, visé par des sanctions internationales. Le fondateur de la banque Alfa, l'une des plus grandes de Russie, a vu sa fortune grimper d'un milliard de dollars depuis le début de la guerre, la portant à plus de 13 milliards. Proche de Vladimir Poutine, il est placé sur la liste des personnalités sous sanctions, mais bénéficierait toujours d'une vaste propriété dans la banlieue de Londres. Ses comptes auraient même été partiellement dégelés par les autorités britanniques pour qu'il puisse payer les employés de son manoir londonien.

Certains de ces milliardaires échappent, eux, aux sanctions. C'est le cas de Vladimir Potanine, 63 ans. Cinquième homme le plus riche de Russie avec une fortune estimée à 23 milliards de dollars (+6 par rapport à 2022), il est le fondateur de Nornickel, le numéro un mondial de ce secteur indispensable à la fabrication de voitures, des trains ou encore des produits électroménagers. Or, ce métal est encore acheté par les pays européens, qui ne peuvent s'en passer. Voilà pourquoi ce proche de Poutine n'est pas ciblé par les sanctions.


I.N

Tout
TF1 Info