Ukraine : neuf mois de guerre

VIDÉO - Miss Crimée 2022 condamnée pour un chant patriotique ukrainien

La rédaction de TF1info
Publié le 4 octobre 2022 à 15h04
JT Perso

Source : TF1 Info

La justice russe a infligé, mardi 4 octobre, une amende de 40.000 roubles (680 euros) à la Miss Crimée 2022 Olga Valeeva.
Il lui est reproché, ainsi qu'à une de ses amies, d'avoir diffusé une vidéo où on les voit chanter une chanson patriotique ukrainienne.
Les deux femmes ont dû présenter leurs excuses.

Ces vidéos chantant à la gloire de l'Ukraine se multiplient. Et cela déplaît fortement à Moscou. La justice russe a condamné, mardi 4 octobre, Olga Valeeva, la gagnante d'un concours de beauté pour femmes mariées en Crimée, pour avoir diffusé un clip dans lequel elle interprétait une chanson patriotique ukrainienne. Selon le "ministère de l'Intérieur" de cette péninsule annexée par la Russie en 2014, la Miss Crimée 2022 et une autre femme, née en 1989, ont été reconnues coupables d'avoir discrédité l'armée russe. L'une a écopé de dix jours de prison et l'autre d'une amende de 40.000 roubles (680 euros).

Dans un clip, diffusé en septembre sur les réseaux sociaux, la Miss Crimée 2022, Olga Valeeva, et une autre femme chantaient a capella la chanson "Tchervona Kalina", considérée par les autorités russes comme l'hymne des nationalistes ukrainiens. Effacée depuis, la vidéo a cependant fait l'objet d'une enquête, qui a mené à l'interpellation des deux femmes.

Des excuses filmées (sous la contrainte)

Dans la foulée, le "ministère de l'Intérieur" de la Crimée a publié une vidéo les montrant, visages floutés. "Je veux présenter mes excuses sincères pour avoir chanté la chanson 'Tchervona Kalina' dont j'ignorais complètement le message", a dit l'une d'entre elles, qui ressemble à Olga Valeeva. "Nous avons chanté cette chanson sans y mettre de connotations symboliques", a par ailleurs assuré sur Instagram cette mannequin, danseuse et blogueuse, originaire de Poltava, dans l'est de l'Ukraine.

Lire aussi

Le 10 septembre dernier, une autre vidéo tournée, cette fois-ci, lors d'une fête de mariage dans un restaurant à Bakhtchissaraï dans le sud de Crimée, où les invités chantaient "Tchervona Kalina", a valu des amendes et des peines allant de 5 à 15 jours de prison à ses organisateurs et participants. Le propriétaire du restaurant avait également enregistré une vidéo, où il présentait ses excuses et affichait son soutien à l'offensive russe en Ukraine, en cours depuis le 24 février dernier.

Ces incidents ont provoqué l'ire du gouverneur de la Crimée Sergueï Aksionov, qui a promis d'ouvrir des enquêtes criminelles contre ceux qui chantent des chansons ukrainiennes ou scandent des slogans pro-ukrainiens. Le refrain de "Tchervona Kalina", chanté par le musicien Andriy Khlyvnyuk, du groupe ukrainien Boombox peu après le début de l'invasion, avait été utilisé en avril par le groupe Pink Floyd dans le single "Hey, Hey, Rise Up !" dont la vidéo a fait le tour du monde.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info