Dix jours après le séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie, l'aide internationale se poursuit.
Ce jeudi, l'ONG Peta, spécialisée dans les droits des animaux, a envoyé des centaines de manteaux de fourrure animale.
Les victimes de cette catastrophe sont ainsi "les seules à avoir une excuse valable pour les porter", affirme-t-elle.

Quand une ONG spécialisée dans la défense des droits des animaux livre... des manteaux à fourrure. Depuis dix jours, la Turquie et la Syrie sont endeuillées par le séisme et ses répliques ayant cause la mort de près de 40.000 personnes, selon un bilan toujours provisoire. Ce violent tremblement de terre, l'un des plus dévastateurs depuis un siècle, a suscité l'émoi du monde entier, qui vient au secours des nombreuses victimes. L'association Peta, dont le cœur de mission est de défendre l'éthique dans le traitement des animaux, a également apporté son aide.

La population invitée à donner ses manteaux à fourrure

Sa branche américaine a annoncé ce jeudi envoyer des manteaux à fourrure - contre lesquels elle milite vivement - pour que les victimes en Turquie et en Syrie puissent se réchauffer pendant l'hiver. "Peta ne peut pas ressusciter les lapins, visons, renards, coyotes et autres animaux qui ont été confinés ou trappés, puis cruellement tués pour leur fourrure", indique l'ONG dans un communiqué. "Ainsi, nous envoyons ces manteaux à des personnes qui ont tout perdu et qui en ont vraiment besoin."

Plus de 200 manteaux ont été envoyés dans les deux pays. Les victimes de ce séisme, "dans le besoin", sont "les seules à avoir une excuse valable pour les porter", martèle Ingrid Newkirk, fondatrice de Peta, citée dans le communiqué. En ce sens, elle appelle toutes les personnes en possession de ces manteaux "qui ont décidé qu'elles ne voulaient plus porter de fourrure animale" à en faire don.


I.N

Tout
TF1 Info