VIDÉO - Maroc : les premières images du tremblement de terre meurtrier

par E.B
Publié le 9 septembre 2023 à 10h12, mis à jour le 9 septembre 2023 à 10h21

Source : TF1 Info

Un puissant séisme a frappé le Maroc dans la nuit de vendredi à samedi, provoquant d'énormes dégâts et semant la panique à Marrakech, haut lieu du tourisme, et plusieurs autres villes.
Son épicentre se situait dans la province d'Al-Haouz.
Les dégâts sont importants et les victimes nombreuses.

Des décombres, partout, de la fumée, épaisse, et des gens, paniqués, qui fuient. Dans la nuit de vendredi à samedi, la terre a violemment tremblé au Maroc. Le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) basé à Rabat a indiqué que l'épicentre de ce puissant séisme se situait dans la province d'Al-Haouz, au sud-ouest de la ville Marrakech, destination très prisée de touristes étrangers. 

Un minaret effondré place Jemaa el-Fna

Sur les premières images, diffusées sur les réseaux sociaux peu après 23h (heure locale), des habitants quittent leurs logements en urgence pour rallier la rue, quand d'autres tentent de localiser les victimes ensevelies sous les immeubles effondrés. Des vidéos révèlent une partie d'un minaret qui s'est écroulée non loin de la célèbre place Jemaa el-Fna, cœur battant de Marrakech. Des centaines de personnes ont d'ailleurs afflué sur cette place emblématique de la ville ocre pour y passer la nuit, de crainte de répliques. Certains étaient munis de couvertures, d'autres dormaient à même le sol.

Selon un bilan publié et mis à jour ce samedi, peu avant 9h (heure française), 632 personnes ont péri dans ce séisme dont la magnitude a été estimée à 6,8 sur l'échelle de Richter, soit la puissance la plus forte jamais enregistrée au Maroc, selon le site 360. Plus de 300 personnes ont également été blessées. 

Après cette catastrophe, plusieurs dirigeants étrangers ont fait part de leur soutien. Le président français Emmanuel Macron s'est dit "bouleversé après le terrible séisme au Maroc" et a proposé l'aide de la France. D'autres pays ont envoyé leurs condoléances, comme l'Allemagne, l'Espagne, la Russie, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a "donné des instructions (...) pour fournir toute l'assistance nécessaire au peuple marocain", évoquant des "préparatifs pour l'envoi d'une équipe d'aide dans le secteur", selon un communiqué de son bureau. La cheffe du gouvernement italien, Giorgia Meloni, a exprimé de son côté la "volonté de l'Italie de soutenir le Maroc en cette situation d'urgence".


E.B

Tout
TF1 Info