Treize jours après le tremblement de terre, de nouveaux sauvetages ont eu lieu en Turquie.
Les équipes de secours ont retrouvé ce samedi deux personnes vivantes, dont un enfant.
Le 13H de TF1 est allé à la rencontre d'une famille de survivants dans la ville d'Adiyaman.

L'espoir est toujours là. Près de deux semaines après le violent séisme qui a touché la Turquie et la Syrie, les secours retrouvent des survivants. Ce samedi 18 février, un adulte et un enfant ont été extraits du béton par des équipes turques et kirghizes. Des images marquantes, visibles dans la vidéo en tête de l'article.

De nombreux sauvetages ont eu lieu depuis le 6 février dernier, jour du séisme. Dans la ville d'Adiyaman, une famille entière a pu être secouru quelques heures après le tremblement de terre. Pour le 13H de TF1, les membres de cette famille sont revenus sur leur histoire.

"La mort vient quand on s'y attend le moins"

Dans leur ville d'Adiyaman, à une centaine de kilomètres de l'épicentre, près de 60% des immeubles se sont effondrés. Dès les premières secousses, les membres de cette famille ont vu leurs vies basculer. Ils sont tombés et se sont retrouvés en quelques secondes sous des ruines. Ils ont ensuite vécu des heures de désespoirs, coincés dans les débris.

Âgé de 17 ans, un des fils nommé Tar pensait qu'il était déjà mort. À demi-conscient, il avait alors enregistré une vidéo pour dire adieu à ses proches. "Ça tremble encore. La mort vient quand on s'y attend le moins. Il y a beaucoup de choses que je regrette et j'espère que Dieu me pardonnera mes péchés. La terre tremble", disait sous les décombres le jeune homme.

La mère de Tar, également sous les ruines, gardait un mince espoir. "Je criais 'Tar, Tar', mais il ne m'entendait pas. Puisque nous allions mourir, je voulais que mes trois enfants soient avec moi", révèle-t-elle au micro de TF1.

Heureusement, le jeune homme a été sauvé. Ses parents et ses frères ont été secourus quelques heures après. Aujourd'hui, sains et saufs, ils ont encore du mal à comprendre comment ils sont encore en vie. Ils ont tout perdu, mais répètent à l'unisson que l'essentiel est sauvé : leur famille.


La rédaction de TF1info | Reportage : Sylvie Pinatel, Juliette Bondil

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info