Un séisme de magnitude 7,8 a frappé ce lundi le sud de la Turquie, près de la ville de Gaziantep.
Au moins 284 personnes sont mortes dans sept provinces turques.
Au moins 237 personnes sont mortes dans l'effondrement de nombreux bâtiments en Syrie.

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine, faisant des centaines de morts dans les deux pays et de très importants dégâts, selon de premiers bilans en constante évolution.

Au moins 284 personnes ont été tuées en Turquie et plus de 2000 blessées, dans sept différentes provinces, d'après les premières données de l'agence gouvernementale de gestion des catastrophes (Afad) qui dénombre près de 1800 immeubles effondrés. En Syrie, 237 personnes ont perdu la vie, selon les autorités et des dizaines d'autres dans les zones rebelles. Plus de 600 personnes ont été blessées, ont indiqué les mêmes sources.

Le bilan risque d'évoluer rapidement compte tenu du nombre d'immeubles effondrés dans les villes touchées, comme à Adana, Gaziantep, Sanliurfa, Diayarbakir notamment. À Iskenderun et Adiyaman, ce sont les hôpitaux publics qui ont cédé sous l'effet du séisme, survenu en pleine nuit à 4h17 locales (1h17 GMT), selon l'institut sismologique américain USGS, à une profondeur d'environ 17,9 kilomètres. 

L'épicentre se situe dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est), à 60 km approximativement à vol d'oiseau de la frontière syrienne. Ce séisme est le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999, qui avait causé la mort de 17.000 personnes, dont un millier à Istanbul.


RLV avec AFP

Tout
TF1 Info