Un petit sous-marin parti explorer l'épave du Titanic a disparu depuis dimanche.
Une équipe française va participer aux recherches.
Mercredi matin, pour la toute première fois, des sons sous l'eau ont été détectés dans la zone de recherche.

Il peut descendre à 6000 mètres de profondeur, bien au-delà de l'épave du Titanic. Grâce à ce robot télécommandé doté de deux caméras ultra haute définition, des scientifiques français vont très bientôt épauler les garde-côtes américains pour tenter de retrouver le Titan, ce sous-marin disparu depuis dimanche. Doté de deux caméras ultra-haute définition, le robot français a participé aux recherches des boîtes noires de l'avion Rio-Paris, disparu dans l'Atlantique en 2009. L'équipe française a embarqué dans la nuit de mardi à mercredi et il lui faudra plusieurs heures pour rejoindre le site du Titanic, où le Titan a disparu.

Des sons de "cognements" captés

Le temps presse. Jeudi, en début d'après-midi, les occupants du Titan n'auront plus d'oxygène. Cinq personnes sont à bord, dont un océanologue français. Elles étaient parties dimanche dernier explorer l'épave du mythique Titanic à 3800 mètres de profondeur. Les recherches se poursuivent. Mais dans cette zone, l'obscurité rend le travail des secouristes extrêmement compliqué.

Pour la première fois mercredi matin, des cognements sous l'eau ont été entendus par les garde-côtes américains à la recherche du Titan. Des sons détectés grâce à un système extrêmement performant : un avion militaire largue des bouées acoustiques, elles entendent tout ce qui se passe sous l'eau et transmettent leurs données à l'appareil. 

Ces sons captés proviennent-ils du Titan ? Impossible pour l'heure de l'affirmer selon un expert.


La rédaction de TF1 | Reportage Julien Cressens, Antoine De Précigout

Tout
TF1 Info