Les recherches ont confirmé ce jeudi que le "Titan", un petit sous-marin d'exploration, avait implosé à quelques mètres du Titanic.
Les cinq passagers à bord, dont un explorateur français, sont tous décédés.
Les causes exactes du drame ne sont pas encore connues, mais une fragilité du vaisseau est largement évoquée.

Les débris du Titan se trouvaient dans l'obscurité des profondeurs. Le robot à l'origine de la découverte est parti depuis un bateau canadien. Il a notamment filmé des morceaux du submersible à environ 200 mètres de l’épave du Titanic. Dans la foulée, ce jeudi, les autorités confirment la mort des cinq passagers : le pilote et président de l’entreprise propriétaire du Titan, deux hommes d’affaires, un Britannique et un Pakistanais, accompagné de son fils, ainsi que l’explorateur français Paul-Henri Nargeolet.

"Je savais ce qui s'était passé"

Sont-ils décédés dès dimanche, au début de leur plongée ? C’est en tout cas la version de nombreux spécialistes. À commencer par le réalisateur du film "Titanic", James Cameron. "Il y avait eu une forte détonation au moment où les communications avec le sous-marin ont été perdues. Je savais ce qui s’était passé", affirme-t-il.

Les regards sont désormais tournés vers OceanGate. Le Titan était-il suffisamment fiable ? Pouvait-il résister à de multiples plongées à des profondeurs extrêmes ? Paul-Henri Nargeolet en doutait lui-même, selon ses amis. Les occupants avaient, eux aussi, conscience du risque. Tous avaient dû signer une décharge de responsabilité.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Julien Cressens, Florian Fernandez

Tout
TF1 Info