La Coupe du monde 2022 sur TF1

REPORTAGE - Coupe du monde 2022 : le Qatar essaie de verdir son image

La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Jean-Marie Bagayoko et David Pires
Publié le 4 avril 2022 à 19h25
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le Qatar s'apprête à accueillir la Coupe du monde de football, du 21 novembre au 18 décembre prochain.
Huit stades entièrement climatisés ont été construits pour l'occasion, pour tempérer la chaleur locale.
L'Émirat promet pourtant un bilan carbone neutre pour la compétition, est-ce réaliste ?

Avec ses villes ultra-modernes, bâties au milieu du désert, le petit émirat, grand comme l'Île-de-France, détient un triste record. Aucun pays au monde ne rejette plus de CO2 par personne dans l'atmosphère : 37 tonnes par habitant en 2017. Et ce ratio ne devrait pas baisser avec la coupe du monde, au contraire. Car dans chacun des huit stades prévus pour la compétition, un système de climatisation géant a été installé, que l'on peut découvrir dans le reportage en tête d'article. Il permet à l'air conditionné de circuler partout dans l'enceinte, à une température réglée au degré près, d'un simple clic. 

C'est la méthode qu'a trouvé cet émirat du Golfe persique pour tempérer les assauts d'une chaleur étouffante. Ce sont les conditions climatiques du pays qui ont provoqué le décalage de la compétition, qui se tient habituellement au début de l'été. Mais même en novembre, au début du tournoi, la température descend rarement sous les 25 degrés la nuit. Le procédé de climatisation semble être le contraire d'une démarche écologique, que les autorités qataries justifient en affirmant que des panneaux solaires alimentent le système... mais sans préciser dans quelles proportions. 

Des stades rapprochés, pour limiter les déplacements

Malgré ces innovations très consommatrices en énergie, le Qatar promet pourtant un bilan carbone neutre pour la compétition. Pour y parvenir, le pays a construit très près les uns des autres les huit stades prévus pour le Mondial 2022 : à peine 70 km séparent les deux plus éloignés. De quoi limiter en effet la trace carbone des centaines de milliers de supporters qui vont circuler dans le pays en un mois. Ils sont d'ailleurs appelés à utiliser un métro flambant neuf, électrique et autonome, construit pour l'occasion, et que nos envoyés spéciaux ont pu emprunter.

Lire aussi

Après le tournoi, certains stades seront démontés pour être construits ailleurs. Tel est le cas d'une enceinte réalisée à partir de 974 conteneurs maritimes recyclés. Ses concepteurs se font fort de déménager cette énorme structure modulaire, les capacités des huit stades dépassant largement les besoins ordinaires de ce petit pays de 2,5 millions d'habitants. Après la visite de notre équipe, de nombreux autres journalistes du monde entier ont été conviés pour découvrir ce gage supposé de développement durable.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Jean-Marie Bagayoko et David Pires

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info