Ce samedi, l'Iran s'est félicité d'avoir saisi un navire "lié" à Israël au large des Émirats arabes unis.
Les Gardiens de la révolution iraniens "ont déjà utilisé cette méthode d'abordage lors de la saisie de navires dans le détroit d'Ormuz".

La tension continue de monter. Les forces spéciales maritimes des Gardiens de la révolution iraniens ont saisi ce samedi un porte-conteneurs "lié" à Israël dans le Golfe, a annoncé l'agence officielle Irna. "Un porte-conteneurs baptisé MCS Aries a été saisi par les forces spéciales maritimes" au cours "d'une opération menée avec un hélicoptère près du détroit d'Ormuz", selon Irna. L'agence officielle a précisé que ce navire, dans lequel se trouve 25 membres d'équipage, était en train d'être "dirigé vers les eaux territoriales" de l'Iran.

Un peu plus tôt, deux agences de sécurité maritime ont indiqué qu'un navire avait été saisi "par des autorités régionales". L'une d'elles, la société de sécurité britannique Ambrey a précisé avoir "observé des images fixes montrant au moins trois individus sautant rapidement d'un hélicoptère" sur le porte-conteneurs.

Pas une première pour les Iraniens

L'agence de sécurité Ambrey a souligné que les Gardiens de la Révolution "avaient déjà utilisé cette méthode d'abordage lors de la saisie de navires dans le détroit d'Ormuz", unique point de passage pour les exportations de plusieurs producteurs majeurs du Moyen-Orient. Selon Irna, le MCS Aries "bat pavillon portugais et est géré par la société Zodiac, qui appartient au capitaliste sioniste Eyal Ofer". Israël est souvent décrit comme "le régime sioniste" en Iran, un pays qui ne reconnaît pas Israël.

Dans un communiqué, la société Zodiac a indiqué que MSC était "le gestionnaire et l'opérateur commercial du porte-conteneurs MSC Aries". "MSC est responsable de toutes les activités du navire, y compris les opérations et la maintenance du fret. Le titre du navire est détenu par Gortal Shipping Inc en tant que financier et il a été loué à MSC sur une base à long terme. Gortal Shipping Inc est affilié à Zodiac Maritime", a-t-elle ajouté.

La Maison Blanche a appelé samedi l'Iran à libérer "immédiatement ce navire et son équipage" tout en condamnant "fermement" cette action. "Saisir un navire civil sans provocation préalable est une violation flagrante du droit international et un acte de piraterie", a indiqué dans un communiqué la porte-parole du Conseil de sécurité nationale Adrienne Watson. 

Cette saisie intervient dans un contexte de vives tensions depuis le début de la guerre en octobre entre Israël et le Hamas palestinien dans la Bande de Gaza. Ces tensions sont montées d'un cran avec l'attaque meurtrière menée début avril contre le consulat iranien à Damas, imputée à Israël, et pour laquelle Téhéran a menacé de riposter. 


Antoine LLORCA avec l'AFP

Tout
TF1 Info