Taïwan : vif regain de tension entre la Chine et les États-Unis

Taïwan : la Chine lance ses manœuvres militaires, de "multiples" missiles tirés

Y.R. avec AFP
Publié le 4 août 2022 à 11h05
JT Perso

Source : TF1 Info

En riposte à la visite de Nancy Pelosi, la Chine a mené, jeudi 4 août, ses exercices militaires autour de Taïwan.
Au cours de ces manœuvres, les plus importants dans la zone, des tirs de missiles balistiques ont été effectués.
Des tirs servant de tests confirmés par Taipei et Pékin.

"Ceux qui offensent la Chine devront être punis, de façon inéluctable." L'armée chinoise a commencé à mener, jeudi 4 août à la mi-journée (6h heure française), les plus importants exercices militaires jamais réalisés autour de Taïwan, que Pékin revendique. De grandes manœuvres réalisées dans le détroit de Taïwan, seule frontière entre la Chine et l'île, en réponse à la visite, mardi 2 et mercredi 3 août, de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi à Taipei, qui a déclenché la fureur de Pékin. 

Au cours de ces opérations, destinées à simuler un "blocus", les forces armées chinoises ont tiré des projectiles vers le passage maritime. À Pingtan, une île chinoise, des reporters de l'AFP ont vu, à 7h13 (heure de Paris), plusieurs projectiles non identifiés, tirés depuis des installations militaires, s'envoler dans le ciel vers la mer, suivis de panaches de fumée blanche.

Lire aussi

Taipei dénonce des "actions irrationnelles qui minent la paix régionale"

Des informations confirmées par Taipei, condamnant des "actions irrationnelles qui minent la paix régionale". "Le ministère de la Défense nationale a déclaré que le Parti communiste chinois avait tiré de multiples missiles balistiques Dongfeng dans les eaux environnantes du nord-est et du sud-ouest de Taïwan à partir de 13h56 environ (7h56 en France)", a déclaré le ministère taïwanais de la Défense dans un bref communiqué, sans confirmer où les missiles sont retombés et s'ils ont survolé l'île.

L'armée chinoise a également certifié avoir effectué des tirs, au cours de ses exercices "sans précédent", "un assaut de puissance de feu de missiles conventionnels multirégionaux et multi-modèles sur des eaux prédéterminées au large de la partie orientale de l'île de Taïwan". "Tous les missiles ont atteint la cible avec précision, testant ainsi la précision des frappes", s'est satisfait le colonel Shi, porte-parole du commandement oriental de l'Armée populaire de libération (APL).


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info