Téhéran et Tel Aviv font profil bas sur les explosions survenues cette nuit en Iran.
Mais il pourrait en réalité s'agir d'une riposte israélienne à l'attaque iranienne menée il y a quelques jours.

À la télévision iranienne ce vendredi 19 avril matin, un mot d'ordre : minimiser. La nuit précédente, trois explosions ont retenti dans le ciel. Téhéran dit avoir abattu des drones dans la province d'Ispahan, près de l'aéroport. Une région qui abrite plusieurs sites militaires, y compris nucléaires. L'Iran insiste : aucune attaque de missiles n'est survenue, et aucun dégât n'est à déplorer.

Plusieurs sources militaires évoquent une riposte israélienne

Ce matin, un témoin tient le même discours devant un complexe nucléaire. "Ici, c'est certain, du moins dans cette zone où nous sommes : rien n'a été touché", assure-t-il. L'Agence internationale pour l'énergie atomique confirme que les installations nucléaires sont indemnes. 

D'où venaient ces drones ? S'agit-il de la riposte d'Israël à l'attaque d'il y a cinq jours ? C'est ce qu'avancent plusieurs sources militaires à des médias américains. Côté israélien, silence : rien ne laisse transparaître une montée des tensions, constate notre envoyée spéciale, Claire Cambier. Elle explique que "les explosions de cette nuit sont évidemment au cœur de toutes les discussions mais cela n'a pas créé de panique au sein de la société, (...) la vie continue."

À Téhéran aussi, la vie normale continue. En fin de matinée, lors d'un discours, le président iranien n'a pas prononcé le moindre mot sur ces explosions.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : F. de Juvigny, C. Cambier, G. Haurillon, E. Tolfa

Tout
TF1 Info