VIDÉO - Funérailles d'Alexeï Navalny : les hommages des Moscovites se poursuivent

par La rédaction de TF1info | Reportage : Antoine Bourdarias, Gilles Parrot
Publié le 2 mars 2024 à 15h35

Source : JT 13h WE

Les forces de l’ordre russes ont procédé à 128 arrestations, à l’occasion des obsèques d’Alexeï Navalny.
Malgré la peur, plusieurs milliers de personnes ont accompagné le cercueil de cet opposant à Vladimir Poutine.
Ce samedi matin, sa mère s'est recueillie sur sa tombe, où des anonymes continuent de déposer des fleurs.

Depuis 24 heures, les fleurs s’accumulent sur la tombe d’Alexeï Navalny dans le cimetière de Borissovo, dans le sud de Moscou. Ce samedi matin encore, quelques soutiens continuent de défiler pour dire adieu au principal opposant russe, sous l'œil de nombreux policiers encore présents. Et ce, au lendemain d'un hommage très encadré par les autorités. Car si le Kremlin a finalement accepté l’organisation de ces funérailles, il a également tout fait pour en maîtriser le déroulement.

Obsèques de Navalny : que penser de la situation à Moscou ?Source : JT 13h WE

L'office religieux n'aura duré que vingt minutes, et s'est tenu en l’absence de la femme d’Alexeï Nalvany, exilée à l’étranger. Le corbillard s’est ensuite rendu très rapidement au cimetière, sans attendre les milliers de Moscovites rassemblés, qui n’ont pas hésité à crier leur opposition au pouvoir en place. "La Russie sans Poutine", scandaient-ils notamment au passage du cortège.

La police, omniprésente, a interpellé plusieurs dizaines de manifestants, en marge du cortège moscovite. Selon une ONG, au moins 128 personnes ont été arrêtées dans plusieurs villes russes au cours de rassemblements en hommage à Alexeï Navalny. Le plus féroce critique du Kremlin est décédé le 16 février, à l'âge de 47 ans, dans une colonie pénitentiaire de l'Arctique où il purgeait une peine de 19 ans de prison pour "extrémisme". Ce samedi matin, au lendemain de ces funérailles historiques, sa mère et sa belle-mère se sont recueillies sur sa tombe, recouverte de fleurs. Sa veuve et ses enfants, qui pourraient être arrêtés s'ils rentraient en Russie, n'ont pas pu assister à son enterrement.


La rédaction de TF1info | Reportage : Antoine Bourdarias, Gilles Parrot

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info