VIDÉO - Libération imminente d'otages du Hamas : l'interminable attente des familles

par V. F | Reportage TF1 : Liseron Boudoul, Michel Scott, Erina Fourny et Gilles Parrot
Publié le 21 novembre 2023 à 22h43

Source : JT 20h Semaine

Un accord semble imminent mardi soir entre Israël et le Hamas pour obtenir une libération d'otages à Gaza.
Selon les autorités du Qatar, qui jouent un rôle déterminant, il y a des avancées importantes dans les négociations.
Mais pour les familles des disparus, l'attente est insupportable, d'autant que ce n'est pas la première fois que ces annonces sont faites.

Ce mardi soir, dans les rues de Tel Aviv (Israël), l'espoir semble renaître concernant la libération imminente d'otages retenus dans la bande de Gaza par le Hamas. Les familles des disparus se sont rassemblées dans le centre-ville et continuent leur pression sur le gouvernement, car la rumeur s'amplifie. "On attend de voir le résultat de l'accord. S'ils veulent les libérer tous ou une partie seulement", souligne un proche dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article.

Je ne le croirai que quand je les verrai de mes propres yeux, quand je pourrai les serrer, les tenir, les sentir, les embrasser.
Hadas Kalderon, mère franco-israélienne de deux enfants otages

Un peu plus tôt dans la journée, les envoyés spéciaux de TF1 ont pu rencontrer Hadas Kalderon, la mère franco-israélienne de deux enfants otages et de leur père. Elle est impatiente, mais encore angoissée. "Je ne le croirai que quand je les verrai de mes propres yeux, quand je pourrai les serrer, les tenir, les sentir, les embrasser", lance-t-elle. Il faut dire que les négociations sont ultrasensibles et compliquées. 

C'est au Qatar que tout se joue, autour du chef des négociateurs. Il a déjà fait libérer quatre otages au mois d'octobre. Il négocie en direct avec le Hamas, Israël et les États-Unis, et les choses bougent enfin. Ce matin, Ismaël Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, qui vit à Doha, la capitale du Qatar, a fait une première déclaration. "Nous nous approchons de la conclusion d'un accord de trêve", a-t-il dit. 

Il était suivi par le premier ministre israélien, et le président américain à la Maison-Blanche cette après-midi. "On est très proche, très proche de l'accord", a confié Joe Biden. 

Selon une source fiable, l'accord prévoit la libération de 50 à 100 otages, des femmes et des enfants, en échange de la libération de prisonniers palestiniens. Le transfert des otages se ferait par étape, sur une trêve de quatre ou cinq jours, avec un volet humanitaire, notamment la livraison de carburants. 


V. F | Reportage TF1 : Liseron Boudoul, Michel Scott, Erina Fourny et Gilles Parrot

Tout
TF1 Info