VIDÉO - Insolite : les images de la Coupe du monde de... ramassage des déchets au Japon

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : A. Bergère, M. Sforza
Publié le 11 décembre 2023 à 10h43, mis à jour le 11 décembre 2023 à 11h01

Source : JT 20h WE

Connaissez-vous le SpoGomi ?
Il s'agit d'un sport japonais qui consiste à ramasser un maximum de déchets en un temps donné.
Une vingtaine de pays, dont la France, participaient ce week-end à la première coupe du monde de la discipline, organisée au Pays du soleil levant.

En plein cœur de Tokyo, la course aux déchets est lancée. C’est du "SpoGomi", un sport nippon dont le but est de ramasser le plus d'ordures possibles en une heure et demie. Ce dimanche 10 décembre, se tenait la finale de la coupe du monde. Sur les images du 20H de TF1, dans le reportage visible en tête de cet article, les Japonais filmés sont l’élite de leur pays.

Cet après-midi-là, 21 pays étaient représentés, dont la France. Ses représentants, qui travaillent dans les services de voirie et sont originaires de la région de Paris, avaient fait le déplacement. "C'est beaucoup plus propre que Paris", affirme l'un d'eux en déambulant dans les rues de Tokyo.

Dans la capitale nippone, il faut se faufiler et surveiller le chronomètre. Viennent ensuite le sprint final, le tri, puis la pesée, avant les résultats. Les Français arrivent quatrièmes, devancés par le Royaume-Uni, le Japon et l'Italie.

Au Japon, la propreté s'apprend dès l'école

Sur les réseaux, aussi, il n’y a pas une compétition sportive sans un grand nettoyage des tribunes par des supporters japonais. Car le Japon est le pays de la propreté. Malgré ses 14 millions d’habitants, Tokyo, la capitale de l'archipel, est un modèle, même sous terre.

Son métro est le plus fréquenté au monde mais reste impeccable. Et l'hygiène commence par le civisme : personne ne mange dans les wagons, même si ce n'est pas interdit. Et à l'extérieur, zéro graffiti. Dans une station de lavage, chaque train est récuré deux fois par mois. Les employés, eux, se disent fiers de leur travail. "Moi, ce que je préfère, c'est nettoyer les vitres", confie l'un d'eux. 

Au Pays du soleil levant, la propreté s'apprend dès l'enfance : ici, 95% des écoles font nettoyer les classes par les élèves, 15 minutes chaque jour. "Si on étudie sur une table propre, on est mieux et ça sent bon", constate un petit garçon. Dans cette école qui compte plus de 300 élèves, le directeur, lui aussi, nettoyait sa classe quand il était enfant. "Dans un lieu propre, on purifie notre esprit, ça fait partie de notre culture", explique Toshiya Sekiguchi.

Sur l'archipel, cette tradition du soin et du nettoyage est aussi héritée de la religion : depuis des siècles, à l'entrée de leurs sanctuaires, les Nippons se lavent les mains avant d'aller prier. Une routine répétée plusieurs fois par an pour purifier le corps et l'esprit.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : A. Bergère, M. Sforza

Tout
TF1 Info