VIDÉO - Pluie de roquettes, attaques au sol ou par ULM : comment le Hamas a-t-il pu préparer une telle opération ?

par La rédaction de TF1info | Vidéo : Lucas Zajdela, Frédéric Jolfre, Sébastien Deshaies
Publié le 7 octobre 2023 à 15h46, mis à jour le 7 octobre 2023 à 18h43

Source : JT 13h WE

La branche armée du Hamas a lancé ce samedi une attaque de grande ampleur contre Israël depuis la bande de Gaza.
Cette vaste opération interpelle par son intensité et par sa forme.
Comment l'organisation palestinienne a-t-elle pu réunir les moyens d'une opération aussi complexe ?

Un combattant du Hamas arrive ce samedi matin au-dessus du territoire israélien, à bord d'un ULM. L'image insolite de ce paramoteur, que l'on peut retrouver dans la vidéo de TF1 ci-dessus, a été capturée par des habitants de cette localité proche de la frontière. L’utilisation d’un tel moyen aérien est sans précédent, et illustre bien l'attaque surprise hétéroclite de la branche armée du Hamas contre Israël.

Avant 6h30 ce samedi matin, des milliers de roquettes ont été tirées  en direction d'Israël, tandis que des combattants palestiniens pénétraient sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza, à pied ou à bord d'ULM qui leur ont permis de survoler la mer. L'attaque tous azimuts a pris les Israéliens par surprise, comme en témoignent les commentaires audibles sur les vidéos mises en ligne. Comment la préparation nécessaire à une telle action a-t-elle pu passer inaperçue, et comment le Hamas a pu rassembler autant de moyens dans l'enclave palestinienne supposée isolée ? Le 13H de TF1 donne de premiers éléments de réponse.

Un attaque surprise

L'attaque a pris de court les puissants renseignements israéliens. Mis à part la publication de vidéos de propagande cet été, le Hamas se tenait en retrait depuis plusieurs mois. Contrairement à l'organisation concurrente du Jihad islamique, le mouvement palestinien, au pouvoir à Gaza depuis 2007, n’avait pas participé aux dernières attaques au mois de mai. Rétrospectivement, "on se rend compte que le Hamas était purement et simplement, probablement avec d'autres factions, en train de préparer cette opération d'envergure" nous explique Gallagher Fenwick, ancien correspondant à Jérusalem. 

Une autre vidéo, publiée récemment par le Hamas, témoigne de leur préparation pour cette opération d’envergure. On y voit justement des combattants s’entraîner avec des ULM artisanaux, de type paramoteur. L'attaque est intervenue au dernier jour des fêtes juives de Souccot en Israël, alors que le pays vit au ralenti et que de nombreux pèlerins et touristes ont afflué en cette période de vacances scolaires. 

Une ampleur inédite

Le déploiement de forces pour cette attaque est inédit. Impossible de savoir précisément combien de combattants sont entrés en territoire israélien. Mais cette incursion semble déjà être la plus massive depuis la guerre de Kippour en 1973. Des milliers de roquettes ont été tirées en direction des villes israéliennes, que le système de défense "Dôme de Fer" n'a pas pu toutes intercepter. Le Hamas a baptisé "déluge d'Al-Aqsa" cette opération. Les militants ont fait également de nombreuses victimes dans les localités frontalières où ils ont pu pénétrer, repartant parfois avec des otages. Quarante personnes au moins ont été tuées du côté israélien, tandis que près de 800 autres ont été hospitalisées.

Des soutiens étrangers ?

Comment le Hamas s’est-il procuré de tels équipements ? La bande de Gaza est soumise à un très strict blocus, qui a visiblement été largement contourné. "Les tunnels qui venaient de Gaza ont été bouchés, donc ça veut dire que ça passe par l'Égypte", estime la journaliste israélienne Tamar Sebok, "on sait que l'Iran fournit aussi beaucoup d'armes au nord". Le Hezbollah libanais, milice chiite pro-iranienne, félicite justement ce matin le Hamas pour ce qu’il appelle "une opération historique".


La rédaction de TF1info | Vidéo : Lucas Zajdela, Frédéric Jolfre, Sébastien Deshaies

Tout
TF1 Info