REPORTAGE - Guerre contre le Hamas : comment l'armée israélienne se déploie aux portes de la bande de Gaza

par AD | Reportage TF1 : Esther Lefebvre, Fabrice Maillard, Frédéric Mignard, Anne da Costa
Publié le 12 octobre 2023 à 11h52

Source : JT 20h Semaine

Les terroristes du Hamas ont perpétré leur crime depuis une bande de terre de quelques kilomètres de large, du sud au nord de l'enclave de Gaza. C'est aussi à cet endroit que l'armée israélienne s'est positionnée et que les renforts convergent.

Une roquette vient juste de tomber au bord de la route qui mène au poste-frontière. La bande de Gaza se trouve à quelques centaines de mètres à peine. Les missiles d'interception du "Dôme de fer" israélien décollent en permanence, mais ne parviennent pas à contrer tous les projectiles tirés par le Hamas depuis l'enclave palestinienne. 

Sur leur garde, les soldats de Tsahal multiplient les contrôles. "C'est une zone de guerre, vous ne pouvez pas passer par là", signale un militaire dans le reportage du JT de 20H à retrouver en tête de cet article, confirmant seulement que des combattants du groupe terroriste ont été repérés dans la zone, sans plus de précisions. Toute proche, la mer Méditerranée a pu servir de porte d'entrée aux commandos. Le danger est permanent

La frontière sous contrôle

Plus au sud, des camions chargés de munitions et de renforts prennent la route. Un kibboutz traversé par les envoyés spéciaux de TF1 est quadrillé par les troupes israéliennes, appuyées par des brigades citoyennes. "Samedi, il n'y avait pas l'armée ici. Ça a été très dur", nous affirme un habitant. Le mari de sa sœur a été tué lors de l'attaque du Hamas. "Il est parti vers le carrefour pour aller à Beer-Sheva. Il y avait un terroriste, qui a tué plein de personnes", explique-t-il. "Son fils est dans l'armée. Il a trouvé son père mort dans la voiture."  

Au bout de la rue, le véhicule est toujours là, parmi d'autres, criblés de balles. Une zone où les corps de combattants palestiniens jonchent encore le sol. 

Un peu plus loin, un soldat nous met à nouveau en garde. "Faites attention. Il est possible qu'il y ait des terroristes habillés en civil sur la route", prévient-il. Le risque omniprésent, mais l'armée l'assure : la région est aujourd'hui sous son contrôle et toutes les brèches de la frontière sécurisées.


AD | Reportage TF1 : Esther Lefebvre, Fabrice Maillard, Frédéric Mignard, Anne da Costa

Tout
TF1 Info