Un premier vol de rapatriement doit quitter Tel Aviv ce jeudi après-midi pour rejoindre Paris.
À son bord, 380 passagers français ou franco-israéliens prioritaires, malades ou en détresse, qui n'ont pas trouvé de vol commercial de regagner l'Hexagone.
Le JT de TF1 a pu les rencontrer avant le départ, à l'aéroport David Ben Gourion.

Survivants de la Shoah, Albert et Hélène sont moralement effondrés par cette nouvelle guerre. Le couple fait partie des Français rapatriés ce jeudi 11 octobre sur le premier vol spécial affrété par Air France, qui doit partir de l'aéroport de Tel Aviv-David Ben Gourion à 16h40 pour arriver à Paris-Charles de Gaulle à 20h35. "C'est plus que difficile. C'est très dur, très très dur", confie Albert, des sanglots dans la voix, dans le reportage du JT de 13H à retrouver en tête de cet article. 

Son épouse et lui, en mauvaise santé, sont évidemment soulagés de rentrer. "C'est ce que nous attendions quand même des Français", reprend Hélène. "On est en temps de guerre et on ne sait pas comment ça va se développer."

Deux autres vols prévus vendredi et samedi

Les 380 places de l'avion sont réservées aux personnes malades ou en détresse. Depuis cinq jours, aucun vol ne leur a permis de quitter Israël. "J'ai une maladie grave et des injections à faire impérativement", affirme l'une des passagères aux envoyés spéciaux de TF1. "Je n'ai plus de traitements. Ils ont essayé de m'appeler deux fois cette nuit, mais je n'ai pas entendu, donc je suis venue de mon plein gré", explique une autre, visiblement bouleversée. 

La plupart de ces premiers rapatriés sont des Franco-Israéliens, qui laissent des proches, des amis, de la famille derrière eux, dans la guerre. Plus de 1000 Français et Franco-Israéliens espèrent eux aussi pouvoir quitter l'État hébreu dans les prochains jours. Pour faire face à cette demande, deux vols supplémentaires sont prévus vendredi et samedi. D'autres pourraient suivre. 

Le Quai d'Orsay assure travailler "avec Air France à la reprise de ses vols commerciaux dès que possible". Ce jeudi, la compagnie a cependant fait savoir que la desserte régulière de Tel Aviv restait "suspendue jusqu'à nouvel ordre".


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Benoît Christal, Antoine Pocry, Pauline Lormant

Tout
TF1 Info