Jair Bolsonaro est rentré jeudi au Brésil pour la première fois depuis sa défaite à la présidentielle contre Lula.
L'ancien dirigeant veut toujours jouer un rôle politique important dans le pays.
Et ça, malgré les ennuis judiciaires qui s'amoncellent autour

Jair Bolsonaro de retour au pays. Après un séjour de trois mois aux États-Unis, l'ex-chef d'État est rentré tôt ce jeudi au Brésil pour la première fois depuis sa défaite à la présidentielle contre Lula. Malgré ses démêlés judiciaires, le dirigeant assure vouloir peser dans la vie politique.

Bolsonaro, chef de l'État de 2019 à 2022, est arrivé à l'aéroport international de Brasilia peu avant 07H00 en provenance d'Orlando, en Floride. Quelque 200 sympathisants l'attendaient, portant tous des drapeaux du Brésil autour de leurs épaules et chantant, au milieu d'un inhabituel déploiement policier, a constaté une journaliste de l'AFP. Mais Bolsonaro est sorti de l'aéroport sans s'adresser à eux. CNN Brasil a diffusé des images d'un cortège de véhicules quittant l'aéroport.

Et maintenant ? Bolsonaro qui avait quitté le Brésil le 30 décembre, veut remonter sur le ring. "Je vais participer (à la vie politique) de mon parti, en apportant mon expérience", a-t-il dit mercredi soir à la chaîne CNN Brasil à l'aéroport d'Orlando. À 68 ans et après une défaite de moins de deux millions de voix qui l'avait plongé dans le mutisme, voire la dépression, Bolsonaro avait déclaré la semaine dernière son intention de "parcourir le pays", et "de faire de la politique" pour défendre les valeurs ultra-conservatrices au Brésil.

Pour son retour dans la vie publique, Jair Bolsonaro entend s'appuyer sur le Parti Libéral (PL). Dès son arrivée, Bolsonaro devait se rendre dans les locaux du parti, sous escorte de véhicules de la Police militaire, comme tout ex-président. Il doit y être accueilli par Valdemar Costa Netto, le chef de ce parti sous les couleurs duquel il s'était présenté à la présidentielle, et par des députés, sénateurs alliés et ex-ministres. En devenant président d'honneur de PL, l'ancien président va recevoir des émoluments mensuels de près de 7000 euros. Après les locaux du PL, Bolsonaro devait se rendre dans sa future résidence, dans un complexe résidentiel très protégé du quartier de Jardim Botanico à Brasilia, avec son épouse Michelle. Cette dernière vient de prendre la tête de la branche des femmes du PL, et pourrait éventuellement briguer la présidence en 2026.

Reste à savoir la marge de manœuvre dont vont disposer l'ancien président et son épouse. Jair Bolsonaro rentre en effet en pleine polémique sur des bijoux de luxe, d'une valeur d'au moins trois millions d'euros, reçus d'Arabie saoudite, qu'il aurait fait entrer illégalement au Brésil. Il a été convoqué par la police le 5 avril pour une déposition. Mais il est aussi dans le collimateur de la justice pour plusieurs affaires et a perdu son immunité.

Il est notamment sous le coup de cinq enquêtes à la Cour suprême dans des affaires qui pourraient lui valoir des peines de réclusion. La plus récente porte sur son rôle dans les émeutes du 8 janvier contre les lieux du pouvoir à Brasilia, saccagés par des milliers de ses partisans. Les quatre autres portent sur des délits présumés durant son mandat : désinformation sur le système d'urnes électroniques ou sur le Covid. Jair Bolsonaro est également sous le coup de pas moins de 16 enquêtes au Tribunal supérieur électoral (TSE). Il pourrait être condamné à huit ans d'inéligibilité, ce qui l'empêcherait de se présenter à la présidentielle de 2026.


T.G.

Tout
TF1 Info