Les intempéries à Pékin et dans sa région ont fait au moins 20 morts et 19 disparus depuis le 28 juillet.
Pluies torrentielles, inondations et des glissements de terrains... du jamais-vu en 140 ans en Chine.

Accrochée de toutes ses forces à un climatiseur, une femme âgée crie à l'aide. Sur des images capturées par une caméra de surveillance, elle est finalement sauvée de la noyade. La force des eaux engloutit tout sur son passage. En cause, le typhon qui Doksuri balaie la Chine, depuis plus de trois jours.

150.000 foyers privés d'eau

Nous nous sommes rendus dans l'Est de Pékin, dans l'un des districts les plus frappés par les pluies. Devant les dégâts, les murs effondrés, les véhicules ravagés par les coulées de boue, les habitants sont encore sous le choc. Depuis ce matin du 1ᵉʳ août, les dépanneurs sont à pied d'œuvre. Et un millier de secouristes arrive par la route ou le ciel, car sur les lieux, il est tombé plus de 40 centimètres de pluie en deux jours. C'est du jamais-vu depuis 50 ans.

Ce soir, la pluie s'est arrêtée de tomber, alors les habitants sont rassemblés sur les trottoirs. D'autres se pressent devant des camions-citernes, affrétés en urgence, car 150.000 foyers sont privés d'eau courant depuis 24 heures. Il s'agit des "plus importantes chutes de pluie depuis 140 ans", selon le service météorologique municipal. Dans la soirée, l'alerte rouge est levée sur toute la Chine, mais un nouveau typhon menace déjà la côte Est du pays.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Justine Jankowski, Marine Zambrano

Tout
TF1 Info